Les poils incarnés sont disgracieux et peuvent aussi être douloureux. Certains d'entre nous y sont plus sujets que d’autres. Quel est le mécanisme de formation des poils incarnés ? Comment s’en débarrasser naturellement ? Comment prévenir leur survenue ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : pourquoi le rideau de douche colle à la peau Cette vidéo de Kezako nous explique ce phénomène curieux, qui pousse le rideau de douche vers le corps. Derrière ce genre d’observations quotidiennes se cachent souvent des secrets de l’univers. Ici, par exemple, il y a un rapport avec les montgolfières et les avions…

Nos poils sont issus d’un follicule pileux qui traverse le derme lors de la pousse. Parfois, le poil ne parvient pas à percer le derme et demeure sous la peau. La pousse se poursuit et le poil se recourbe sur lui-même. C’est le poil incarné, ce qui signifie « dans la peau ». Au-delà de l'aspect esthétique, cela peut entraîner une inflammation : rougeur, chaleur et douleur. Il est également possible que le poil incarné s’infecte. Alors comment faire pour s’en débarrasser, si possible naturellement ?

Faut-il enlever le poil avec une pince à épiler ?

Il ne faut surtout pas essayer d’enlever un poil incarné avec une pince à épiler ou tout autre objet. Il ne faut pas non plus essayer de l’enlever avec ses doigts. D’une part, cela ne fonctionnera certainement pas. D’autre part, un autre poil poussera juste après et sera sans doute incarné lui aussi. Il faut le laisser sous la peau, désinfecter et mettre un anti-inflammatoire local.

Astuces naturelles pour se débarrasser d’un poil incarné

Pour limiter l’inflammation et favoriser la sortie du poil, voici quelques astuces naturelles :

  • Déposer dessus une noisette d’argile verte ou blanche : laisser poser quelques minutes puis retirer. Le poil devrait sortir tout seul.
  • Appliquer un gant imbibé d’eau chaude : celle-ci dilate les pores et peut faciliter le passage du poil à travers la peau.
  • Appliquer une compresse imprégnée d’eau d’hamamélis : celle-ci a des propriétés désinfectantes, calmantes et cicatrisantes.
  • Huiles essentielles : une goutte d’huile essentielle de thym ou d’eucalyptus mélangée à une goutte d’huile végétale devrait suffisamment à ramollir la peau pour laisser sortir le poil bloqué.

Il faut savoir qu’un poil incarné finira par être détruit naturellement par l’organisme. Il faut parfois être tout simplement patient.

Lorsque le poil semble s’infecter, il faut consulter un médecin. Une antibiothérapie locale ou par voie générale pourrait s’avérer nécessaire.

Bien hydrater sa peau est un moyen efficace de prévenir la survenue de poils incarnés. © Phovoir
Bien hydrater sa peau est un moyen efficace de prévenir la survenue de poils incarnés. © Phovoir

Comprendre les facteurs favorisants pour limiter la récidive

Une peau très sèche favorise la survenue de poils incarnés. Si vous y êtes sujet, n’hésitez pas à bien vous hydrater avec des crèmes pour rendre la peau plus souple.

De même, les peaux épaisses sont plus sujettes aux poils incarnés : des gommages hebdomadaires peuvent être bénéfiques. Cela permet aussi d’éliminer les cellules mortes qui peuvent boucher les pores. Pour un gommage naturel, pensez au sucre, au sel ou au miel.

L’épilation à la cire ou à l’épilateur est à éviter. En cas de rasage, il vaut mieux utiliser un rasoir à simple lame, plutôt qu’à double ou triple lame. Le rasage doit se faire dans le sens de la pousse du poil et non dans le sens inverse, ce qui a tendance à encourager l’incarnation des poils.