Santé

Arthrose, ostéoporose : le vieillissement des articulations

Dossier - Le mal de dos à la loupe
DossierClassé sous :médecine , dos , colonne vertébrale

-

Le mal de dos peut venir de déformations de la colonne vertébrale, d'os usés, d'un nerf pincé… Le point sur les différentes maladies du dos et conseils pour s’en prémunir.

  
DossiersLe mal de dos à la loupe
 

Parmi les pathologies osseuses, on compte l'arthrose et l'ostéoporose. Toutes deux sont des maladies liées au vieillissement des articulations.

Le vieillissement des articulations. © Tridsanu Thopet - Shutterstock
Sur ce schéma, on peut voir l’installation de l’ostéoporose. C'est une maladie osseuse liée au vieillissement, comme l'arthrose. © SMA

Arthrose et arthrose dorsale

L'arthrose constitue l'un des principaux signes de vieillissement de notre squelette. Mais elle n'est pas toujours synonyme de douleurs incommensurables, notamment quand elle touche la colonne vertébrale : ainsi, les trois-quarts de la population aurait des traces d'arthrose sur les vertèbres, dont on ne s'aperçoit qu'à la faveur d'une radiographie.

Cette pathologie résulte d'une dégradation de l'articulation. Celle-ci est composée de deux os et de cartilages, aux extrémités de chaque os. Ce sont eux qui vont poser problème. Leur enveloppe, usée par les frottements, va se détruire progressivement. Ce faisant, elle va laisser échapper de petits fragments dans le liquide synovial, une sorte d'huile qui permet à l'articulation de bien coulisser au sein de la capsule qui l'entoure. Cela va provoquer une inflammation douloureuse.

Par ailleurs les cartilages vont continuer à se détruire et, au bout de plusieurs années, les os vont se trouver en contact direct, ce qui provoque des douleurs et une raideur de l'articulation en question.

L'arthrose dorsale est indolore dans la majorité des cas. Elle peut toutefois se faire sentir, notamment si elle se situe au niveau des cervicales ou des lombaires. Dans le premier cas, elle va, outre les douleurs (maux de tête notamment), provoquer une raideur de la nuque, avec difficulté à tourner la tête. Lorsqu'elle se situe au niveau lombaire, elle peut évoluer en crises douloureuses aiguës.

 Au fil des années, les vertèbres deviennent moins mobiles. Parfois, le disque intervertébral disparaît complètement et les vertèbres se soudent entre elles.

Autre complication possible : l'articulation étant usée, un nerf peut se retrouver plus facilement pincé, provoquant de fortes douleurs. Il faut réagir vite, sinon il risque de se retrouver lésé.

L'ostéoporose

Elle apparaît généralement silencieusement, le plus souvent chez les femmes, après la ménopause. Leurs os ne sont plus protégés par les hormones et ils vont perdre en densité. Les os sont composés de deux types de cellules : les ostéoblastes et les ostéoclastes. Pour une parfaite santé, il faut qu'il y ait un équilibre entre les deux. Dans le cas de l'ostéoporose, les ostéoclastes, responsables de la résorption osseuse, prennent le pas sur les ostéoblastes. L'os va se « résorber » petit à petit. C'est ainsi que beaucoup de gens « rapetissent » en vieillissant.

Cette maladie est souvent indolore. Le problème, c'est que les os, fragilisés, vont se casser plus facilement. C'est notamment valable pour les vertèbres, qui peuvent se fracturer : on parle de tassement vertébral. À long terme, ce tassement provoque une courbure de la colonne vertébrale, responsable de la perte de taille mais aussi de douleurs parfois intenses.

Ces pathologies osseuses sont fréquentes et souvent découvertes après des années d'évolution. Agir vite peut pourtant permettre de limiter les dégâts : il ne faut pas hésiter à poser des questions à son médecin.