Santé

Le fer dans l'organisme, rôle de l'hepcidine

Dossier - Hepcidine - Le métabolisme du fer et ses maladies
DossierClassé sous :médecine , hepcidine

-

La découverte en 2001 du rôle de l'hepcidine par les chercheurs français a abouti à une révolution scientifique dans le domaine de l'homéostasie du fer et de ses maladies. Dossier complet sur le rôle du fer dans l'organisme et sur celui de l'hepcidine, cette molécule tant recherchée depuis 40 ans.

  
DossiersHepcidine - Le métabolisme du fer et ses maladies
 

Une alimentation équilibrée apporte environ 20 mg de fer par jour. Environ 2 mg sont absorbés au niveau du duodénum, et cette absorption est inhibée par l'hepcidine.

Un adulte normal possède un total de 3 g de fer, dont 2,5 g liés à l' hémoglobine dans les globules rouges, le reste dans différents organes, surtout le foie.

Le fer est indispensable à la synthèse de l'hémoglobine et à de très nombreux processus cellulaires tels que la respiration et la division cellulaire. Il s'agit donc d'un élément indispensable à la vie.

La carence en fer est le plus souvent due à des pertes exagérées, insuffisamment compensées par les prises alimentaires. Le sang étant très riche en fer, les hémorragies sont une cause majeure de carence en fer, en particulier les règles abondantes. Les grossesses répétées sont égalemen souvent en cause car la mère lègue 0,5 g de fer à son enfant et, de plus, les accouchements s'accompagnent de déperdition sanguine.

Dans les pays du Sud, les parasites intestinaux (par exemple, les ankylostomes en Asie) et une mauvaise alimentation constituent des causes majeures de carence.

Le manque de fer entraîne des anémies avec de petits globules rouges contenant une quantité diminuée d'hémoglobine (anémies microcytaires et hypochromes), et divers autres symptômes tels que la fatigue, la perte des cheveux et des poils, des ongles cassants.

Quelle que soit leur cause, les anémies entraînent un manque d'oxygénation des tissus dont l'une des conséquences est l'inhibition de la production d' hepcidine, ce qui aboutit à une augmentation de l'absorption du fer par le duodénum.

Il existe aussi des maladies liées à une surcharge en fer dans l'organisme, appelées hémochromatose ou hémosidérose. L'accumulation anormale de fer dans les cellules se révèle toxique, entraîne le mauvais fonctionnement puis la mort cellulaires.