Le sang est l'un des indices retrouvés sur une scène de crime qui apporte le plus d'éléments utiles à l'enquête. Il porteporte en effet de l'ADNADN, pouvant appartenir au criminel ou à sa victime, mais les projections de sang confèrent aussi aux enquêteurs un moyen de reconstituer l'enchaînement des évènements de violence.

Recherche de traces de sang. © Couperfield, Fotolia
Recherche de traces de sang. © Couperfield, Fotolia
Du luminol mélangé à du sang et de l’eau oxygénée. © David Muelheims, Wikimedia, CC by-sa 2.5
Du luminol mélangé à du sang et de l’eau oxygénée. © David Muelheims, Wikimedia, CC by-sa 2.5

Composition du sang

Le sang est l'un des éléments souvent présents sur une scène de crime. Mais de quoi est-il composé ? Comme tous les fluides biologiques, il est majoritairement constitué d'eau. De nombreuses cellules sont aussi présentes (globules blancsglobules blancs, plaquettesplaquettes...), dont les majoritaires sont les globules rougesglobules rouges (ou hématie). Ayant pour rôle de transporter l'oxygène, ils contiennent de l'hémoglobinehémoglobine, la protéineprotéine qui fixe le ferfer et l'oxygène, et qui donne sa couleur rouge au sang.

Du sang sur une scène de crime, vu grâce au luminol. © DR
Du sang sur une scène de crime, vu grâce au luminol. © DR

Mettre en évidence des taches de sang

Les traces de sang peuvent être nettoyées et ainsi devenir invisibles à l'œilœil nu. Mais l'hémoglobine, présente à raison de 15 grammes par litre de sang, a tendance à rester fixée sur les tissus. Il existe donc des méthodes de révélation des zones tachées de sang (en plus de l'utilisation du Polilight) :

  • l'eau oxygénéeeau oxygénée seule est un moyen de mettre en évidence la présence de sang. En effet, l'hémoglobine qui possède une activité catalasecatalase transforme l'eau oxygénée en eau et dioxygène (H2O2 + H2O2 -› O2 + 2 H2O). La production de dioxygène gazeux entraîne la formation de moussemousse
  • le luminolluminol (3-aminophthalhydrazide de formule C8H7N3O2) est une moléculemolécule qui possède la particularité d'émettre une luminescence (des photons) en présence d'un activateur (l'eau oxygénée). La présence d'un catalyseur accélère fortement cette réaction chimique, et c'est le cas du fer (contenu dans le sang), qui permet donc d'observer la présence de taches de sang dans l'obscurité.

Ces méthodes ne sont pas fiables à 100 %, puisque d'autres substances peuvent réagir de la même façon. Mais elles permettent de récolter d'éventuels indices, tout en pouvant aussi mener à la récolte d'échantillons inutiles.