Cela vous intéressera aussi

Un tensiomètre est un appareil de mesure de la pression artériellepression artérielle. En 1896, un premier brassard gonflable a été inventé par Riva-Rocci. En 1905, le chirurgien russe Korotkoff met au point la méthode auscultatoire, qui consiste à écouter des bruits pour mesurer la pression artérielle à l'aide d'un stéthoscopestéthoscope et d'un sphygmomanomètre de Ricci : le premier bruit concerne la pression systoliquepression systolique et le dernier la pression diastoliquepression diastolique. En 1960, Sokolow met au point un appareil semi-automatique. Il existe des appareils de mesure :

  • manuels : avec un manomètremanomètre à mercuremercure ou un manomètre anéroïde (qui utilise l'élasticitéélasticité d'une pièce mécanique pour mesurer la pression). Ces appareils utilisent la technique auscultatoire, c'est-à-dire que le médecin écoute en même temps les bruits de Korotkoff,
  • électroniques utilisant une méthode oscillatoire, sans stéthoscope.

Le tensiomètre permet de détecter l'hypertension artérielle qui se caractérise par des valeurs supérieures à 140 mmHg pour la pression systolique et 90 mmHg pour la pression diastolique.

Automesure de la pression artérielle et effet blouse blanche

Il existe des tensiomètres permettant l'automesure de la pression artérielle, ce qui permet notamment d'éviter « l'effet blouse blanche » : souvent, chez les patients, les mesures prises en automesure à la maison sont plus basses que celles réalisées par le médecin dans un environnement médical.

L'automesure de la pression artérielle permet aussi d'effectuer un grand nombre de mesures sur une journée, de jour comme de nuit, pendant les activités habituelles du patient. Certains appareils d'automesure se placent au niveau du poignet. Les appareils récents permettent de stocker des données et de les transmettre de manière électronique. Le diagnosticdiagnostic de l'hypertension artérielle utilise souvent l'automesure de la tension, en plus des mesures réalisées en cabinet médical. D'après l'Assurance-maladie, si, lors de l'automesure, la tension reste supérieure à 135/85 mmHg, le diagnostic d'hypertension artérielle permanente est confirmé.