La migraine ophtalmique se manifeste par une aura lumineuse. © vectorfusionart, Adobe Stock
Santé

Migraine ophtalmique

DéfinitionClassé sous :maladie , migraine , cause de la migraine

[EN VIDÉO] Qu’est-ce que la migraine ophtalmique ?  Chez 20 % à 30 % des patients migraineux, le mal de tête est précédé ou s’accompagne d’une aura visuelle ou sensitive. © Futura 

La migraine ophtalmique, aussi appelée migraine avec aura, est une céphalée d'intensité modérée ou sévère, survenant par crises de 4 à 72 heures. Elle se caractérise de la migraine classique par des symptômes neurologiques transitoires, le plus souvent visuels, qualifiés d'auras.

Les auras visuelles peuvent prendre différentes formes :

  • scotome scintillant : apparition d'une tache brillante, voire éblouissante dans le champ visuel ;
  • phosphènes : « flashs » et irruption de taches ou points lumineuses dans le champ visuel ;
  • plus rarement, d'autres troubles de la perception ou d'hallucinations visuelles peuvent apparaître.

Ces symptômes visuels surviennent généralement en amont de la migraine et se développent progressivement sur cinq minutes ou plus, avec une durée en moyenne 20 à 30 minutes.

Il existe aussi des auras non visuelles, bien que beaucoup plus rares (1 % des cas) : sensitives (fourmillements, picotements au niveau des bras et de la bouche), aphasiques (troubles du langage type de manque de mots), motrices (paralysie) ou auditives (hallucinations).

Causes de la migraine ophtalmique

Il existe deux théories pour expliquer la migraine ophtalmique.

  • Cause vasculaire : le ralentissement de la circulation sanguine cérébrale entraîne une ischémie transitoire responsable de l'aura.
  • Cause neuronale : dépolarisation neuronale transitoire provoquant une excitation corticale (phosphène) suite d'une période d'inhibition (scotome).

Ces incidents sont suivis d'une céphalée qui correspond à une dilatation excessive des artérioles cérébrales visant à compenser la constriction précédente.

Traitement de la migraine ophtalmique

Le traitement de la migraine ophtalmique ne diffère pas de celui de la migraine classique :

En cas d'inefficacité des antalgiques classiques, on prescrit des triptans (Imigrane, Zomig, Naramig ou Relpax), qui doivent être pris après les symptômes d'aura, lorsque débute la crise de migraine.

Il est également important d'identifier les facteurs de déclenchement de crises, tels que :

  • changements brusques de luminosité ;
  • éblouissement ;
  • manque de sommeil ;
  • stress ;
  • irrégularité dans les horaires de repas ;
  • variations hormonales ;
  • tabagisme.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !