Santé

Chez les personnes migraineuses le cerveau serait mal irrigué

ActualitéClassé sous :médecine , migraine , activité du cerveau

-

Le réseau d'artères infiltré dans le cerveau approvisionne en permanence les nombreux neurones en action. Une étude récente montre que ce système de vaisseaux sanguins est souvent altéré chez les personnes sujettes aux migraines. Ces anomalies induiraient des problèmes d'irrigation et de pression sanguine, responsables des symptômes de la migraine.

Lors d'une crise de migraine, les personnes ont l'impression d'avoir la tête prise dans un étau. © Deborah Leigh (Migraine Chick), Flickr, cc by nc 2.0

Le cerveau est constitué de près de 100 milliards de neurones qui travaillent de concert pour coordonner les activités des différents organes. Le sang les ravitaille en permanence en nutriments et en oxygène grâce à des vaisseaux sanguins qui parcourent le système nerveux. Lorsque l'un d'entre eux se bouche, il y a un risque d'accident vasculaire cérébral : une interruption même très succincte de l'approvisionnement en oxygène vers le cerveau peut être fatale.

Pour protéger l'apport de sang vers le cerveau, les artères cérébrales sont englobées dans un réseau appelé cercle artériel du cerveau, ou polygone de Willis. Ce système est constitué d'anasmoses, c'est-à-dire de connexions artérielles, ce qui permet de nourrir les différentes régions du cerveau avec plusieurs artères. Si l'une d'entre elles se bouche ou est endommagée, les autres peuvent ainsi continuer à livrer le sang vers la zone cérébrale qu'elle ravitaillait.

Le cercle artériel du cerveau, ou polygone de Willis, est un réseau d'artères présent dans le cerveau qui assure l'approvisionnement en nutriments et en oxygène aux neurones. © Victor Brezinsky, Flickr, cc by sa 2.0

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Plos Biology, montre un lien entre ce cercle artériel et l'apparition de migraines. Au cours de leurs travaux, les chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont en effet montré que chez les personnes migraineuses, la structure de ce réseau était souvent altérée.

Le réseau d'artères cérébrales abîmé chez les migraineux

Les chercheurs ont étudié la vascularisation cérébrale de 170 personnes appartenant à trois groupes : les non migraineux, les migraineux, et les migraineux avec aura pour lesquels la maladie s'accompagne d'autres phénomènes sensoriels désagréables tels que des hallucinations visuelles. Grâce à des technologies de résonance magnétique, ils ont alors examiné la structure des vaisseaux sanguins dans le cerveau et ont mesuré les changements dans la vitesse du flux sanguin. Leurs résultats montrent que les personnes souffrant de migraines ont plus souvent un cercle artériel incomplet que les personnes normales : 73 % pour les migraineux avec aura et 67 % pour les migraineux, contre  51 % chez les individus sans migraines.

Selon les auteurs, ces malformations provoqueraient des différences d'irrigation et de pression sanguine et pourraient conduire à des migraines.  « Ce genre d'anomalies est souvent présente à l'arrière du cerveau, près du cortex visuel, explique John Detre, participant à l'étude. Cela pourrait expliquer l'apparition de troubles de la vision chez certaines personnes atteintes de migraines. »

Ces résultats mettent le doigt sur une des possibles raisons de l'apparition de migraines. De nombreuses questions restent cependant en suspens. Par exemple, on peut se demander pourquoi certaines personnes présentant des anomalies dans le réseau artériel du cerveau n'en souffrent pas et ressentent moins de symptômes. De nouvelles études sont nécessaires pour approfondir le sujet et pour tenter de mettre en place des solutions pour lutter contre les dommages du réseau artériel cérébral.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi