Santé

La migraine abîmerait le cerveau

ActualitéClassé sous :médecine , migraine , migraine avec aura

-

En comparant plusieurs études, des chercheurs suggèrent que les migraineux présentent un risque accru de lésions cérébrales. En revanche, on ignore encore si ce trouble a un impact sur la santé mentale.

Lors d'une crise de migraine, l'impression est d'avoir la tête prise dans un étau et la douleur est forte. Pourtant, ce trouble est considéré comme bénin. Cette analyse suggère que les personnes migraineuses ont plus de risques de développer des lésions cérébrales. © Deborah Leigh (Migraine Chick), Flickr, cc by nc 2.0

Plus qu'un simple mal de crâne, la migraine peut avoir de lourdes répercussions sur la vie quotidienne. Lors d'épisodes de crises, les personnes ressentent de violents maux de tête qui peuvent parfois s'accompagner de nausées, de vomissements et d'une grande sensibilité à la lumière. Dans près d'un tiers des cas, cette pathologie est précédée de signes avant-coureurs, comme des illusions visuelles ou d'autres troubles sensoriels. On parle alors de migraines avec aura.

Les victimes de migraines sont nombreuses. Il est en effet estimé que près de 12 % des Français sont touchés, dont la majorité sont des femmes. Selon une étude réalisée en 2010 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la migraine représenterait la septième pathologie la plus invalidante dans le monde.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) permet d’étudier le cerveau et d’observer des éventuelles lésions. Au cours de cette analyse, l’IRM a révélé une augmentation des altérations de la substance blanche chez les personnes migraineuses. Reste à savoir si cela impacte les fonctions mentales. © Reigh LeBlanc, Flickr, cc by nc 2.0

De nombreuses recherches sont en cours pour appréhender le mécanisme qui se cache derrière l'apparition des migraines et pour mettre au point un antidote. Une étude récente suggère ainsi que chez les personnes migraineuses, le cerveau serait mal irrigué. D'autres travaux ont identifié des marqueurs génétiques associés à l'apparition de cette maladie. Cependant, il n'existe pas encore de remède miracle et les études se poursuivent.

Des lésions de la substance blanche chez les migraineux

Des chercheurs de l'université de Copenhague ont mené une analyse comparative de nombreuses études parues sur le sujet. Leurs résultats, publiés dans la revue Neurology, montrent que la migraine modifie la structure du cerveau et crée des lésions irréversibles.

Les auteurs ont examiné 13 études cliniques pour lesquelles avait été réalisées des images par résonance magnétique (IRM) des cerveaux des candidats. Les conclusions vont toutes dans le même sens : par rapport aux  autres, les personnes migraineuses présentent une augmentation du nombre de lésions dans la substance blanche, le tissu nerveux qui relie les différentes aires de la substance grise du cerveau. Cette hausse est de 68 % pour les individus souffrant de migraine avec aura et de 34 % pour ceux atteints de migraines classiques.

Un risque pour les fonctions cérébrales ?

Et ce n'est pas tout... Les auteurs montrent également que la migraine est associée à une modification du volume du cerveau« La migraine est souvent considérée comme un trouble bénin, explique Messoud Ashina, le principal auteur de ces travaux. Notre analyse montre qu'en réalité elle abîme bel et bien le cerveau. »

Une des questions fondamentales est de savoir si ces modifications structurales ont un impact sur les capacités intellectuelles des personnes migraineuses. Sur ce point, les études ne s'accordent pas et ne permettent pas d'affirmer que la migraine a des conséquences sur les fonctions mentales. Les auteurs recommandent cependant aux personnes qui en souffrent de passer un IRM pour évaluer l'état de leur cerveau et le risque d'accident vasculaire cérébral.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi