Santé

Migraine : les bases génétiques identifiées

ActualitéClassé sous :médecine , mécanisme à l'origine des migraines , crise de migraine

Une vaste étude génétique a permis de mettre en évidence des régions chromosomiques associées à la migraine. Cette découverte permet de mieux comprendre cette pathologie complexe, pour laquelle aucun traitement efficace n'existe.

La migraine est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Cette étude a mis en évidence les déterminants génétiques impliqués dans cette pathologie invalidante. © rachel a. k., Flickr, cc by nc sa 2.0

Entre violents maux de tête, vomissements et nausées, la migraine peut parfois gâcher la vie et rendre le quotidien difficile. De nombreuses personnes sont victimes de ce mal qui touche près de 12 % des Français, des femmes pour la plupart. Selon l'étude de 2010 de l'organisation mondiale de la santé, la migraine représente la 7e pathologie la plus invalidante dans le monde.

Malheureusement, il n'existe pas de remède miracle, et les personnes migraineuses sont souvent handicapées en cas de crise. Une récente étude publiée dans la revue Nature Genetics apporte cependant une lueur d'espoir. Des chercheurs américains du centre Sanger viennent d'identifier les marqueurs génétiques de cette pathologie.

La migraine ophtalmique se caractérise par des troubles visuels qui augmentent progressivement et peuvent s’accompagner de nausées et de maux de tête. © r.nial.bradshaw, Flickr, cc by 2.0

Les auteurs ont comparé les résultats de 29 grandes études génomiques qui correspondent à l'analyse génétique d'environ 118.000 échantillons d'ADN, dont plus de 23.000 proviennent de personnes migraineuses. Cette analyse leur a permis d'identifier 12 régions de l'ADN associées à une susceptibilité pour la migraine, dont 5 étaient inconnues jusqu'ici.

Douze régions de l’ADN associées à la migraine

« Nous n'aurions pas pu identifier ces déterminants génétiques avec moins d'échantillons d'ADN, explique Gisela Terwindt, qui a participé à cette publication. Cette méga-analyse nous a permis d'avoir une vue d'ensemble sur le schéma génétique de la migraine. »

Selon les chercheurs, de nombreux gènes présents dans ces régions jouent un rôle dans le fonctionnement cérébral. Certains d'entre eux pourraient perturber la régulation des tissus et des cellules nerveuses, et conduire à des symptômes migraineux. Cette étude a permis de poser les bases sur cette maladie complexe et mal connue. Cependant, de nombreuses études sont encore nécessaires pour comprendre la fonction de chacun des gènes identifiés.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi