Les migraines avec aura, ou migraines accompagnées, représentent 10 à 15 % des migraines. Ces migraines ont comme point commun d'être précédées par des symptômessymptômes visuels ou sensitifs.

Dans le cas de la migraine ophtalmique, le patient voit un point lumineux (scotome scintillant) qui progresse du centre vers la périphérie du champ visuelchamp visuel. Des phosphènes (taches de lumièrelumière), fixes ou mobiles, peuvent aussi apparaître. Dans le cas d'une aura sensitive, le patient ressent des fourmillements qui, partant des doigts, remontent progressivement dans le bras.

Représentation d'une migraine ophtalmique. <br />Jean-Jacques Grandville, Sans titre, Old Nick (Paul Emile Forgues), Petites misères de la vie humaine - Joco Seria, sans lieu, imprimerie de H. Fournier et Cie, s.d. (1842), p. 313. © Collection privée, E. Lardreau

Représentation d'une migraine ophtalmique.
Jean-Jacques Grandville, Sans titre, Old Nick (Paul Emile Forgues), Petites misères de la vie humaine - Joco Seria, sans lieu, imprimerie de H. Fournier et Cie, s.d. (1842), p. 313. © Collection privée, E. Lardreau

La migraine basilaire, quant à elle, associe des troubles de la vision, de l'équilibre et des fourmillements. Elle serait causée par une perturbation de l'artère basilairebasilaire (une artèreartère qui nourrit le cerveaucerveau).