Dépistage du cancer du sein. © romaset, Adobe Stock
Santé

Trodelvy : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :cancer du sein , médicaments , métastase

Une nouvelle thérapie existe désormais pour traiter le cancer du sein triple négatif avancé. Trodelvy (sacituzumab govitecan) est un médicament de la classe des anticancéreux. Après un avis favorable émis par l'Agence nationale de sécurité du médicament, l'obtention de l'accès précoce à ce médicament a été récemment accordée par HAS (Haute Autorité de Santé) dans des conditions très précises. Cette nouvelle classe d'anticancéreux, qui couple un anticorps et une chimiothérapie, est préconisée dans le cancer du sein métastasique triple négatif pour les patientes ayant reçu au moins deux lignes de traitement systémiques qui n'ont pas fonctionné.

Qu’est-ce qu’un cancer du sein triple négatif ?

Les cancers du sein « triple négatif » correspondent à un groupe de tumeurs qui ne possèdent pas les récepteurs cellulaires habituellement trouvés dans la glande mammaire. Il s'agit des récepteurs hormonaux (œstrogène (RE) et progestérone (RP)) et des récepteurs pour une protéine régulant la multiplication cellulaire : la HER2 (RHER2). Ils sont donc RE-, RP- et RHER2-, d'où le terme de triple négatif. Ils représentent 10 à 15 % des cancers du sein.

Plus agressif et avec un risque d'apparition de métastases accru, ce type de cancer n'est pas éligible aux traitements ciblant ces trois marqueurs (hormonothérapies). Quand la chimiothérapie n'est pas efficace, la possibilité d'avoir une thérapie ciblée (inhibiteur de la Parp impliqué dans les processus de réparation de l'ADN) ne concerne que 15 % des cas. Les autres patientes sont donc en attente d'une nouvelle ligne thérapeutique efficace.

Formule chimique du sacitumuzab govitecan, traitement contre le cancer du sein © Chem Sim 2001, Wikimedia Commons, domaine public

Trodelvy : une nouvelle stratégie thérapeutique

Trodelvy est une association d'un anticorps monoclonal dirigé contre une protéine s'exprimant à la surface des cellules épithéliales et surexprimée dans le cancer du sein triple négatif. Il est conjugué avec le SN-38, principe actif de l'irinotécan (anticancéreux). 

Une étude clinique internationale de phase III sur près de 500 patientes (étude Ascent) a démontré l'efficacité de cette nouvelle drogue avec une augmentation sans progression de la survie globale de 5.7 mois comparé à un traitement par chimiothérapie classique. L'association anticorps-drogue conjuguée permet d'amener la chimiothérapie au cœur des cellules tumorales.

Actuellement, indiqué aux États-Unis dans le cancer du sein triple négatif et le cancer des voies urinaires métastaséTroveldy répond donc aux critères nécessaires pour offrir une option thérapeutique à ce type de cancers. Il traite des maladies graves et invalidantes et il n'existe, à ce jour, pas d'autres traitements pour ce type d'indications. Il comporte néanmoins de sérieux effets secondaires tels qu'une neutropénie et des diarrhées sévères pouvant menacer le pronostic vital.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quels sont les différents traitements efficaces contre le cancer du sein ?  Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. En 2012, environ 48.000 personnes ont développé ce cancer et près de 9 personnes sur 10 en ont guéri. Les Hôpitaux Universitaires de Genève nous expliquent au cours de ce film comment se déroule le traitement. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !