Cela vous intéressera aussi

Certains cancers - et notamment certains cancers du sein - sont dit « hormonaux dépendants ». Cela signifie que leur progression peut être favorisée ou contrariée sous l'effet d'hormones, particulièrement les estrogènesestrogènes. Les traitements par hormonothérapie vont donc agir sur les récepteurs hormonaux.

Comment agissent les traitements par hormonothérapie ?

L'hormonothérapie vise à bloquer les hormones en question (estrogènes, progestéroneprogestérone). Dans le traitement de certains cancers du sein, plusieurs moléculesmolécules exercent cette action antioestrogénique. C'est le cas du tamoxifène, du raloxifèneraloxifène et des inhibiteurs de l'aromatase. Les traitements par hormonothérapie peuvent également être utilisés dans la prise en charge d'autres cancers, de la prostate ou de l'endomètreendomètre par exemple.

Des contrindications ou précautions ?

Généralement bien tolérés, les traitements de l'hormonothérapie peuvent être associés à la survenue de bouffées de chaleurchaleur voire lors de la prise en charge d'un cancer du sein, à une interruption du cycle menstruel. Quant au tamoxifène et au raloxifène, ils peuvent augmenter le risque d'embolie pulmonaireembolie pulmonaire.

 Sources :

  • 47e congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), Chicago, 3-7 juin 2011
  • Manuel Merck, 4e édition