Cela vous intéressera aussi

Les oméga-3 sont une sorte d'acides gras polyinsaturésacides gras polyinsaturés, dont la première double-liaison C=C implique le troisième carbonecarbone (en partant du côté opposé au groupe acide).

Le précurseur des oméga-3 est l'acide α-linolénique, c'est-à-dire qu'à partir de cet acide gras, d'autres oméga-3 peuvent être synthétisés.

L'acide α-linolénique est essentiel à notre alimentation puisque le corps ne peut pas le produire. On retrouve cet oméga-3 dans des poissonspoissons gras, des alguesalgues, et dans des huiles végétales, comme l'huile de noixnoix, de lin ou de colza.

Sous forme de complément alimentaire, il est recommandé d'opter pour des formes naturelles de triglycérides comme ici, généralement issues d'huile purifiée et de petits poissons (sardines, anchois, maquereaux) pour une propreté optimale. Les gros poissons en haut de la chaine alimentaire ayant tendance à accumuler de plus hauts taux de métauxmétaux lourds.

Les oméga-3 sont nécessaires au bon fonctionnement cérébral, puisqu'ils participent à la formation des cellules. Ils seraient aussi impliqués dans la diminution des risques d'accidents cardiovasculaires.

Notre corps a besoin d'environ 1 à 2 grammes d'oméga-3 par jour. En revanche, une consommation excessive est aussi délétère : augmentation du mauvais cholestérolcholestérol, diminution de la glycémie et fluidification du sang.

Selon les recommandations de l'Afssa, la consommation d'oméga-3 devrait être égale à 1/5 de notre consommation d'oméga-6, mais en général, le ratio est bien plus faible.