Santé

Etats-Unis : Les maladies à méningocoques en augmentation

ActualitéClassé sous :vie

Les maladies à méningocoques frappent surtout des enfants dont l'âge n'excède pas deux ans et des étudiants.

INTERACTIONS MENINGOCOQUES / CELLULES ENDOTHELIALES. ETAPE INITIALE D'ADHESION LOCALISEE. MENINGOCOQUES ADHERANT AUX CELLULES ENDOTHELIALES APRES 4 HEURES D'INFECTION. Crédits : INSERM

Ces derniers sont en effet particulièrement vulnérables à cet âge, leur système immunitaire étant alors assailli subtilement par des vecteurs de maladies transmises par la salive, d'autant plus facilement en raison de la promiscuité qui règne dans les résidences universitaires américaines.

Si cette catégorie de maladies est rare, puisqu'elle ne frappe que 3 000 personnes par an, en revanche, elle est extrêmement virulente.
Ainsi, environ 12% des personnes qui la contractent en meurent, alors que de 11 à 20% souffrent de complications graves (lésions cérébrales, défaillances rénales, gangrènes nécessitant l'amputation des membres).

Il existe deux formes de cette maladie bactérienne, aux conséquences très différentes.
L'une peut entraîner la mort en moins de vingt-quatre heures suite à l'apparition des premiers symptômes, tandis que l'autre ne conduit pas aux mêmes effets.

Ces bactéries prospèrent au niveau du nez et de la gorge d'environ 10% des Américains et deviennent dangereuses quand elles parviennent à franchir les muqueuses pour pénétrer dans le système sanguin.

Aux Etats-Unis, certaines universités ont décidé par conséquent de s'attaquer à ce risque d'infection en exigeant que les nouveaux étudiants consentent à être vaccinés, même si la fiabilité du vaccin disponible laisse à désirer, ou acceptent de signer une décharge de toute responsabilité pour l'université.

Un vaccin utilisé couramment au Canada et en Europe contre les méningococcies n'a pas encore reçu d'autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi