Santé

Obésité : aux États-Unis, elle finit enfin par stagner

ActualitéClassé sous :vie , obésité , obésité aux Etats-Unis

-

Les États-Unis figurent parmi les pays comptant le plus d'obèses dans le monde. Dans les dernières décennies, le taux de surpoids n'a cessé d'y grimper en flèche. Désormais, une étude semble montrer qu'enfin, l'obésité commence à stagner.

Les États-Unis sont malheureusement associés à l'obésité, bien qu'ils n'occupent pas les toutes premières positions au classement des pays enregistrant le plus de personnes touchées par ce mal. Et après des années à prendre du poids, la population américaine pourrait enfin enrayer la progression du surpoids. © Colros, Flickr, cc by sa 2.0

Après 30 ans d'augmentation, la proportion d'obèses américains est restée stable en 2012 dans 49 des 50 États du pays, où le taux minimal enregistré s'élève à 20,5 % dans le Colorado, révèle une étude annuelle parue vendredi.

Treize États comptent plus de 30 % d'obèses parmi leur population adulte, avec en tête la Louisiane (34,7 %), le Mississippi (34,6 %) et le seul État dont le taux a augmenté, l'Arkansas (34,5%), selon le classement établi dans le rapport annuel de l'ONG Trust for America's Health et la Fondation Robert Wood Johnson. Au total, 41 des 50 États comptent au moins 25 % d'obèses. Avec un taux de 20,5 %, le Colorado est le meilleur élève du pays. En 1980, aucun de ces territoires ne dépassait les 15 %.

La malbouffe, qui nous vient tout droit des États-Unis, est l'une des explications avancées à l'obésité. Les campagnes de prévention pour une alimentation plus saine pourraient finalement s'avérer efficaces. © Ehfischer, Flickr, cc by nc sa 2.0

Les Américains arrêtent enfin de grossir

« Si la stagnation du taux d'adultes en surpoids peut apparaître comme le premier fruit des campagnes de prévention, les taux restent extrêmement élevés », a commenté Jeffrey Levi, directeur de Trust for America's Health. Même si les taux se maintiennent, les babyboomers atteints par des maladies liées au surpoids et le nombre élevé d'Américains extrêmement obèses vont continuer à peser sur le système de santé, a-t-il fait valoir.

L'obésité est plus répandue dans les États du Sud et du Midwest, parmi les adultes n'ayant pas suivi d'études secondaires et gagnant moins de 25.000 dollars par an.

Une étude des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a révélé début août que l'obésité était pour la première fois en léger recul parmi les très jeunes enfants américains issus de familles particulièrement modestes. La France, qui a pris l'habitude de suivre la tendance américaine avec quelques années de retard, ferait bien de vite s'en inspirer.

Cela vous intéressera aussi