Santé

En bref : pour l'obésité, le Mexique bat les États-Unis

ActualitéClassé sous :médecine , obésité , diabète et obésité

La FAO vient de publier la liste des pays du monde comptant le plus d'obèses. Surprise, les États-Unis ne sont pas les mieux classés et sont devancés par leur voisin d'Amérique centrale, le Mexique. Ces deux pays ne sont pourtant pas ceux qui ont le plus fort pourcentage d'obèses. En effet, des nations beaucoup moins peuplées révèlent des chiffres effrayants...

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le surpoids concernerait 1,4 milliard de personnes âgées de plus de 20 ans dans le monde. Le surpoids et l'obésité représentent le cinquième facteur de risque de décès et fait 2,8 millions de victimes chaque année. © colros, Flickr, cc by sa 2.0

Pour un pays, le titre de champion de l'obésité n'est pas de ceux que l'on convoite. Ce classement existe bel et bien, et la Food and Agriculture Organization (FAO) vient de publier la liste noire des pays en souffrant le plus. Contrairement aux idées reçues, les États-Unis ne sont pas les premiers. La gagnante est la plus petite république de la planète : Nauru, une île du Pacifique, qui compte 71,1 % d'obèses. Elle est suivie par les îles Cook (64,1 %) et le Koweït (42,8 %). Parmi les pays de plus grande envergure, le Mexique et l'Égypte arrivent en tête. Alors qu'en 1989, moins d'un adulte mexicain sur 10 était en surpoids, ils sont aujourd'hui 32,8 % à être obèses. L'Égypte elle, n'en compte pas moins de 34,6 %. Ces deux pays surpassent ainsi les États-Unis où 31,8 % des adultes sont obèses. La France présente quant à elle un taux plus raisonnable de 15,6 % qui ne doit cependant pas être pris à la légère.

Ce rapport met en évidence une augmentation de l’obésité dans le monde, notamment dans les pays en développement. Cette tendance résulterait de changements dans le mode d'alimentation et d'une hausse de la sédentarité. À mesure que les pays pauvres gagnent en prospérité, ils récoltent des avantages mais acquièrent aussi certains problèmes des pays industrialisés. L'importation croissante d'aliments des pays riches a ainsi conduit à l'introduction d'une nourriture plus riche en graisses et en sucre. L'intégration du Mexique dans un marché commun nord-américain dans les années 1990 a par exemple provoqué l'arrivée massive de la malbouffe.

Avec la hausse de l'obésité, un certain nombre de problèmes de santé ont émergé. Les personnes en surpoids présentent un risque plus important de développer des maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et l'hypertension. Selon la FAO, 70.000 Mexicains meurent chaque année de diabète. La multiplication de ces maladies liées à l'obésité risque d'augmenter les dépenses des gouvernements de ces pays aux ressources économiques déjà faibles.

Cela vous intéressera aussi