Santé

Découverte en Ethiopie : un pas de plus dans l'histoire des Hominidés ?

ActualitéClassé sous :vie , hominidés , ethiopie

En Ethiopie, des chercheurs viennent de découvrir les restes fossilisés de ce qu'ils espèrent et supposent être le plus ancien hominidé au monde. Celui-ci aurait entre 3,8 et 4 millions d'années et permettra peut-être de comprendre les toutes premières étapes de la bipédie !

www.archaeologyinfo.com Lucy, l'australopithèque de -3,2 millions d'années qui ne fait pas son âge !

La 'jeune' bipède Lucy (Australopithecus afarensis), petite protégée de son célèbre découvreur, Yves Coppens, fait à présent figure d'adolescente du haut de ses 3,2 millions d'années à côté de ce nouvel hominidé. Ce dernier a été découvert en février à Mille dans la région d'Afar, dans le nord-est de l'Ethiopie et à seulement 60 km du site qui abritait la demoiselle jusqu'en 1974, lors d'une mission dirigée par l'américain Bruce Latimer, directeur du Museum d'Histoire Naturelle de Cleveland dans l'Ohio et l'anthropologue éthiopien Yohannes Hailé-Selassié. Ainsi, il serait « le plus ancien bipède au monde » et risque bien de « révolutionner la manière dont nous regardons l'évolution de l'humanité » a ajouté Bruce Latimer lors d'une conférence de presse organisée à Addis-Abeba, le 5 mars dernier.

En effet, ce squelette, qui ne porte pas encore de nom et n'a encore fait l'objet d'aucune publication scientifique ni études supplémentaires par d'autres confrères, se trouverait entre Australopithecus afarensis et Ardipithecus ramidus, exhumé lui en 1994 d'un site éthiopien, et âgé d'environ 4,4 millions d'années. A la fois proche parent des australopithèques et des grands singes, les chercheurs s'interrogent encore sur le fait qu'Ardipithecus ait pu ou non être bipède. En revanche, les restes fossilisés découverts le mois dernier, datant selon les découvreurs de -3,8 à -4 millions d'années, comprennent des vertèbres, des côtes, une clavicule, un pelvis, une omoplate, des fragments de fémur... et surtout un tibia avec l'os de la cheville qui indiqueraient bien qu'il s'agit d'un bipède !

L'histoire des Hominidés est donc relancée ! Elle en était restée à la rivalité qui opposait deux intrigants personnages ayant vécu il y a -6 à -7 millions d'années : Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) découvert au Tchad en 2001 par Michel Brunet, et Orrorin (Orrorin tugenensis) découvert par Brigitte Senut et Martin Pickford en 2000 au Kenya. L'un des objets de la dispute est de savoir si c'est l'un, ou l'autre, qui est à l'origine de la lignée humaine... Mais à l'heure actuelle et faute de preuves tangibles concernant par exemple la bipédie, le combat est au point mort ! En définitive, même si cette récente découverte en Ethiopie d'un nouvel hominidé doit encore être validée, et si celui-ci est bien l'un de nos premiers ancêtres à s'être parfaitement adapté à la station debout, nul doute que les paléontologues ont de belles heures de recherche devant eux...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi