Santé

Les hominidés à la lumière des plus anciennes traces de maîtrise du feu

ActualitéClassé sous :vie , hominidé , fouille

-

La maîtrise du feu par les humains serait beaucoup plus ancienne que ce qui était admis jusqu'à présent.

Evolution de l'homme préhistorique Attention : Homo Sapiens ne descend pas de l'Homme de Néanderthal, même s'ils ont un ancêtre commun. Crédit : http://www.pinkmonkey.com

Les scientifiques pensaient que la première manipulation contrôlée du feu était intervenue il y a de cela 400.000 à 500.000 ans. Mais des fouilles, effectuées par Naama Goren-Inbar, de l'Université hébraïque de Jérusalem (Israël), et son équipe, montrent désormais que le feu a été apprivoisé au moins 300.000 ans auparavant.

Les chercheurs ont passé quinze ans à déterrer et trier des sédiments sur un site dénommé Gesher Benot Ya'aqov (Israel). Ce site, qui remonte à 790.000 ans, présente un grand intérêt archéologique car il s'agissait d'un carrefour entre l'Asie et l'Eurasie. Les archéologues ont trouvé, parmi les matériaux brûlés et non brûlés, du silex et du bois. Les matériaux brûlés constituaient moins de deux pour cent du total et se trouvaient concentrés en des endroits précis du site, suggérant que les feux qui en sont la cause ont été allumés et contrôlés par les humains d'alors.

Goren-Inbar voit l'étude comme une percée en terme de compréhension de l'évolution des hominidés. L'utilisation du feu en cette période reculée est significative des capacités de ceux-ci à ce moment. Le feu, tout en procurant une protection contre les animaux sauvages, leur aurait permis de cuire leur nourriture, de se chauffer l'hiver et peut-être d'améliorer leurs armes. Il aurait aussi favorisé le développement de la vie sociale en permettant plus d'interactions entre individus.

Chris Stinger, du National History Museum (Londres, Royaume-Uni), fait remarquer que cette première utilisation du feu est corrélée avec la période à laquelle les hominidés auraient pénétré des zones plus froides, telles que l'Europe ou la Chine du Nord, suggérant par là même que le feu a aidé les hominidés à explorer des environnements auparavant trop hostiles.

L'équipe a prévu d'effectuer d'autres analyses des matériaux afin de déterminer quelle espèce d'hominidé est responsable des feux : Homo erectus, Homo ergaster ou Homo sapiens. Tous présentaient l'aptitude à marcher droit, étaient dotés de cerveaux de grande dimension et étaient capables d'utiliser des instruments de pierre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi