L’assistante Shima Dalirirad montre la bandelette utilisée pour détecter les hormone du stress dans la salve ou le sang. © Andrew Higley, UC Creative Services

Santé

Votre taux de stress bientôt mesuré par un simple test de salive

ActualitéClassé sous :hygiène de vie , hormone du stress , degré de stress

Une bandelette placée sous une lampe UV permet de détecter différentes hormones du stress dans la salive, le sang, l'urine ou la sueur. Un dispositif facile à utiliser et qui pourrait bientôt être vendu en pharmacie aux États-Unis.

La moitié des Français se déclarent très ou assez stressés, selon un sondage OpinionWay de 2017. Mais les symptômes sont parfois difficiles à interpréter et les patients hésitent à consulter. Le stress a pourtant des conséquences sur la santé à long terme, et une détection précoce permettrait une prise en charge plus efficace. D'où l'intérêt de l'invention de ces chercheurs de l'Université de Cincinnati, qui ont développé un test simple pour mesurer le stress à partir d'un échantillon de salive, de sang, d'urine ou même de sueur.

Décrit dans la revue American Chemical Society Sensors, le dispositif comprend une bandelette réactive et une lampe à ultraviolets (UV) pour détecter différentes hormones du stress (sérotonine, dopamine, cortisol, noradrénaline et neuropeptide Y). La longueur d'onde renvoyée étant spécifique à chaque molécule, il est ainsi possible de déterminer la quantité d'hormones présente dans le liquide.

Un test rapide et facile à interpréter

« On trouve les biomarqueurs du stress dans tous les fluides corporels, explique Andrew Steckl, professeur d'ingénierie électrique à l'Université de Cincinnati. Ce qui est ici unique, c'est qu'on ne mesure pas un seul biomarqueur mais plusieurs à la fois ». Disposer de plusieurs indices devrait à priori améliorer la fiabilité de l'indicateur. L'autre intérêt est la simplicité d'utilisation : « Nous voulions un test facile à interpréter. Cela ne remplace pas un test en laboratoire, mais indiquera si vous avez besoin qu'un professionnel prenne le relais », précise-t-il.

Les recherches ont notamment été financées par l'US Air Force, qui espère pouvoir utiliser l'appareil pour tester le stress des pilotes. Mais les chercheurs sont persuadés que leur invention a un « haut potentiel commercial ». Une version du kit pourrait être vendue, auprès du grand public, dans les pharmacies américaines d'ici quelques mois.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi