La France a lancé mercredi la campagne de vaccination contre la Covid-19 pour les enfants de 5 à 11 ans. © Ira Lichi, Shutterstock
Santé

Covid-19 : les mesures pour contrer la reprise de l’épidémie

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Epidémie , Variant du coronavirus

Futura avec ETX Daily Up

La campagne de vaccination contre la Covid-19 pour les enfants de 5 à 11 ans démarre sur fond de reprise de l'épidémie dynamisée par le variant Omicron. Avec un taux d'incidence qui remonte en flèche, le recours au télétravail doit s'organiser le plus rapidement possible, selon la ministre du Travail.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Coronavirus : les enfants ont-ils un meilleur système immunitaire face à la Covid-19 ?  Une nouvelle étude de cas suggère que les enfants seraient capables de développer des anticorps solides contre le coronavirus sans contracter une forme grave de la maladie. 

La France a lancé mercredi la campagne de vaccination contre la Covid-19 pour les enfants de 5 à 11 ans, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran. « Nous ouvrons la vaccination officielle pour les enfants » de cette tranche d'âge, a déclaré le ministre à la chaîne BFMTV-RMC, en précisant que la dose de rappel n'était, en revanche, pas élargie aux adolescents « pour l'instant ».

De son côté, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a appelé le même jour les entreprises à « accélérer » le recours au télétravail face à la Covid-19, leur demandant de se préparer « dès maintenant [à le] renforcer » à la rentrée avec une cible de 3 à 4 jours par semaine.

Télétravail : « quatre jours quand c'est possible »

« C'est clair qu'avec la situation, il faut accélérer, renforcer le télétravail (...) avec une cible de trois jours minimum pour les postes qui le permettent, voire quatre jours quand c'est possible », a déclaré la ministre sur la radio Europe 1.

Le protocole sanitaire en entreprise prévoit actuellement que « les employeurs fixent, dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours » au télétravail, ajoutant que « dans le contexte de reprise épidémique, la cible doit être de deux à trois jours », par semaine.

La vague Omicron progresse très rapidement en France, quelques jours avant Noël, avec environ 20 % des cas positifs à la Covid-19 qui relèvent désormais de ce variant très contagieux, contre 10 % le week-end dernier, avait annoncé mardi soir le gouvernement, confronté à une reprise de l'épidémie en plein hiver. Le taux d'incidence de la Covid-19 atteint une nouvelle fois un record en France, à 545 cas par semaine pour 100.000 habitants et près du double à Paris.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !