Les secteurs épargnés par le crise du coronavirus où trouver un emploi. © Agcreativelab, Adobe Stock
Sciences

Futura emploi : quels secteurs sont épargnés par la crise du coronavirus ?

ActualitéClassé sous :actualité de l'emploi , Emploi , Travail

-

Bien que la crise du coronavirus ait un impact négatif sur de nombreux secteurs d'activité, d'autres s'en sortent mieux et continuent de recruter. Si vous cherchez un emploi durant cette période trouble, voici des pistes où porter votre intérêt.

Le 12 mai, la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), qui dépend du ministère du Travail, a annoncé que le nombre d'offres d'emploi durant la semaine du 4 au 10 mai se situait à 57 % du niveau préconfinement, d'après un panel d'une quinzaine de sites de recrutement. En baisse par rapport à la semaine du 20 au 26 avril (70 %), principalement en raison du 8 mai, férié. Sur ses mêmes sites, la Dares a noté une augmentation de la quantité d'offres pour trois métiers : les aides-soignants, les infirmiers, et les assistants maternels.

Le secteur médical...

En première ligne, les domaines de la santé, de l'action sociale, et de l'aide à la personne recrutent. D'après le groupe Randstad, en avril 2020, les offres destinées aux infirmiers ont légèrement augmenté (9 %), tout comme celles pour les auxiliaires de vie (6 %). Une hausse qui ne s'aperçoit pas dans tous les métiers médicaux, puisque les médecins spécialistes ont vu une baisse de 7 % de leurs propositions d'embauche, par exemple.

Les infirmiers, exceptionnellement sollicités durant la pandémie de coronavirus, voient également une hausse de leurs propositions d'emploi. © Ronstik, Adobe Stock

Et les secteurs inattendus !

Plus surprenant, la demande envers les agents immobiliers s'est accrue de 57 % par rapport à avril 2019. Peut-être une anticipation de la période de déconfinement, où une partie des Français pourraient faire d'une pierre deux coups : adopter le télétravail et déménager dans un lieu plus agréable. En effet, une enquête de Deskeo a dévoilé que 62 % des Français voudraient effectuer davantage de télétravail.

En parallèle, pendant les semaines du 20 avril et du 27 avril, le groupe Randstad a observé une reprise de l'embauche dans différents secteurs. Ainsi, les offres du domaine « production et distribution d'électricité et de gaz » ont bondi de 92 %. Celles du commerce en général ont augmenté de 57 %, et au sein du commerce de gros de 55 %. De la même façon, les possibilités de recrutement se sont accrues de 40 % pour les « activités d'architecture et d'ingénierie », mais aussi de 39 % pour la « programmation et les conseils informatiques ». Ce qui pourrait s'expliquer par une prise de conscience des entreprises, qui cherchent à retrouver en interne certaines fonctions stratégiques.

Le confinement étant encore dans tous les esprits, les psychologues semblent anticiper les conséquences de l'isolation et du stress liées à la pandémie. Le groupe Randstad a recensé une hausse de 12 % des annonces entre avril et mars 2020.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !