A l’écoute des salariés, le psychologue du travail est chargé de les accompagner et de les conseiller tout au long de leur carrière professionnelle. © Viacheslav Iakobchuk, Adobe Stock.
Santé

Psychologue du travail

MétierClassé sous :Travail , psychologue , santé au travail

Appelé aussi coordinateur ou encore coach, le psychologue du travail a un vrai rôle de conseiller auprès des salariés d’une entreprise. Chargé d’orienter et d’accompagner, le psychologue du travail est la pièce maîtresse des relations entre employeur et employés.
 

Grâce à sa fonction de conseiller, le psychologue du travail joue un rôle essentiel dans le bien-être des salariés au travail. Il peut intervenir lors d’un entretien d’embauche, afin de mieux connaître le candidat en lui soumettant par exemple des tests de personnalité ou de motivation. Il prend également part à la gestion de carrière d’un salarié. Pour cela, le psychologue du travail s’entretient avec la personne concernée et peut lui proposer une formation ou un changement de service en fonction des souhaits et des compétences du salarié. Il est souvent présent à l’occasion d’un bilan de compétences. Il doit être disponible et à l’écoute des collaborateurs et intervenir auprès des ressources humaines afin de remonter les attentes des salariés en vue d’améliorer les valeurs de l’entreprise. Le psychologue du travail met également en place des actions de prévention afin d’anticiper des problèmes de souffrance au travail et autres risques concernant la santé psychique des salariés.

Les principales compétences et qualités à avoir

Être psychologue du travail nécessite d’avoir certaines qualités et compétences :

  • maîtriser les valeurs et la culture de l’entreprise ;     
  • savoir développer des outils ou méthode d’évaluation ;     
  • maîtriser les techniques d’entretien ;     
  • savoir conseiller ;     
  • avoir une bonne résistance morale ;     
  • faire preuve de pédagogie ;     
  • être disponible ;     
  • avoir une grande capacité d’écoute ;     
  • avoir un bon relationnel ;    
  • faire preuve de discrétion ;
Le psychologue du travail à un rôle important dans la détection des profils à risque et dans la prévention du mal-être au travail. © auremar, Adobe Stock.

Les conditions de travail

Le psychologue du travail exerce en entreprise, souvent rattaché au service des ressources humaines. Ses horaires de travail sont classiques. Bien que ce soit un métier de plus en plus recherché, son insertion professionnelle est plutôt difficile car cela concerne essentiellement les grandes et moyennes entreprises.

Comment devenir psychologue du travail ?

Un bac + 5 minimum est nécessaire pour pouvoir exercer le métier de psychologue du travail. Il est également possible d’y ajouter un doctorat. Voici quelques formations possibles :

  • Master Psychologie sociale, du travail et des organisation ;
  • Master Psychologie, parcours Ergonomie et psychologie du travail ;
  • Master Psychologie, parcours Travail et santé ;
  • Master Psychologie, parcours Ingénierie psychosociale, psychologie du travail et ressources humaines ;
  • Master Psychologie sociale de l’intervention : audit et conduite de changement.

Le salaire d’un psychologue du travail

Un psychologue du travail débutant gagne environ 1800 euros brut par mois.

Les perspectives d’évolution d’un psychologue du travail

Un psychologue du travail peut évoluer vers un poste de responsable des ressources voire directeur des ressources humaines. Il peut également occuper un poste de chef du personnel ou responsable du recrutement. Il peut enfin décider de monter sa propre structure et exercer comme indépendant.

Entreprises qui emploient des professeurs agrégés

  • Entreprise privée ;     
  • cabinet de conseil ;     
  • cabinet de formation et d’orientation ;     
  • cabinet de recrutement.

Maman, mon principal rôle est de conseiller et d’accompagner les salariés durant leur carrière professionnelle. Je les écoute et remonte leurs attentes, leurs souhaits ou leurs mal-être au travail auprès des ressources humaines afin de modifier la situation et faire qu’ils se sentent mieux dans leur environnement professionnel. Je peux leur proposer de faire une formation, de changer de service, j’interviens en cas de changement d’organisation… Je peux également aider les ressources humaines lors d’une session de recrutement afin de sélectionner les candidats. Un travail d’analyse et d’observation, pour lequel le sens de l’écoute et l’accompagnement sont les maîtres mots.