Restes de repas, fruits et légumes, produits entamés, produits non déballés, boissons, liquides alimentaires, pain. Chaque année, un Français jette à la poubelle plus de 20 kg de denrées alimentaires. © highwaystarz, Fotolia

Planète

Comment éviter le gaspillage alimentaire à la maison ?

Question/RéponseClassé sous :Eco-consommation , gaspillage alimentaire , consommer

À l'échelle mondiale, un tiers des aliments s'avère gaspillé, voire perdu. Pour éviter le gaspillage de la nourriture et des boissons à la maison, plusieurs précautions peuvent être prises, aussi bien durant les courses qu'au moment de se mettre à table. Mais également après...

Rien qu'en France, le gaspillage alimentaire compte chaque année pour un poids de quelque 10 millions de tonnes. Un gâchis qui touche tous les acteurs de la filière alimentaire : de la production à la distribution en passant par la transformation. Dans le monde, 1/3 des aliments destinés à la consommation humaine est ainsi gaspillé. Selon une étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (l'Ademe), mise à jour 2018, le gaspillage alimentaire à domicile serait responsable de près de 20 % des pertes. Chaque année, en moyenne, ce sont 30 kg par habitant, dont 7 Kg de produits alimentaires encore emballés.

Des chiffres qui interpellent, d'autant plus que, limiter le gaspillage alimentaire répond à un triple enjeu. D'un point de vue environnemental, c'est gâcher des ressources naturelles importantes et émettre inutilement des gaz à effet de serre. D'un point de vue économique, jeter de la nourriture, c'est gaspiller de l'argent : près de 160 euros par personne et par an, en France. Enfin, d'un point de vue éthique, le gaspillage alimentaire pose question dans un monde en proie à des crises alimentaire et économique bien installées. Dans le monde, un tiers des aliments destinés à la consommation humaine est gaspillé.

Depuis 2013, les pouvoirs publics se sont fixé l'objectif pour 2025 de réduire de 50 % le gaspillage alimentaire. Pour y parvenir, quelques conseils à destination des ménages.

Éviter le gaspillage alimentaire au moment des courses

Plutôt que d'improviser au supermarché, préparez une liste de courses pour éviter les achats compulsifs et le gaspillage alimentaire. Achetez ce dont vous avez besoin, en fonction du nombre de personnes et des quantités ingurgitées. Ne vous laissez pas tenter par les offres alléchantes qui vous proposent deux paquets pour le prix d'un, si vous savez d'avance que vous ne pourrez pas tout consommer. En magasin, pensez également à vérifier les dates de péremption des aliments. En revanche, sachez aussi qu'il existe des aliments périmés que l'on peut toujours consommer. Ainsi, il n'est pas dangereux de consommer après la date limite les produits ayant la mention « À consommer de préférence avant » tels que les biscuits.

Zoom sur les denrées qui sont jetées par les Français. © Ademe

Faire face au gaspillage alimentaire à la maison

À la maison, commencez par consommer les aliments qui se périment rapidement. Pour mieux assurer vos stocks, vous pouvez congeler certains produits. Indiquez sur ces derniers la date d'emballage pour savoir où vous en êtes et pour éviter le gaspillage alimentaire. Utilisez votre frigo de manière à garder à l'œil les produits les plus fragiles. Et notez, par exemple, que même si la porte de votre frigo semblable tout à fait adapter à accueillir vos bouteilles de lait entamées, il est préférable de les stocker plus à l'intérieur pour éviter que votre lait ne prenne un petit coup de chaud à chaque ouverture.

Pense-bête : pour bien conserver vos aliments, la température de votre réfrigérateur ne doit pas excéder 6 °C.

Faire face au gaspillage alimentaire à table

Au lieu de jeter les restes, conservez-les pour le repas suivant, ou inventez des recettes en fonction des aliments restants. Vous pouvez facilement préparer une soupe, une sauce, voire du hachis avec des restes de viande. Les restes de pain peuvent être accommodés sous forme sucrée (pain perdu) ou salée (croûtons, farces, fondue savoyarde) ou même, servir à préparer de la chapelure qui se conservera environ trois mois.

En dernier recours -- car ces usages-là restent généralement considérés comme une forme de gaspillage alimentaire --, certains restes d'aliments peuvent également servir à nourrir nos animaux de compagnie ou ceux d'un refuge. D'autres peuvent vous servir à faire du compost.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Alimentation moderne : les grandes avancées et les échecs depuis un demi-siècle  L'industrie alimentaire nous nourrit-elle mal ? Oui et non, démontre le docteur Cocaul, nutritionniste et chroniqueur à Futura. Notre alimentation moderne est abondante et bien sécurisée. Cependant, les préparations et les emballages sont trop attractifs, tandis que le renfort en sucre et en sel la rende trop riche, causant de véritables épidémies, à commencer par l'obésité.