Planète

White Pass and Yukon Route : l’épopée sur les traces de Jack London

Diaporama - Les trains mythiques du monde : le voyage est dans le voyage
PhotoClassé sous :Voyage , train mythique , Trains de luxe
White Pass and Yukon Route : l’épopée sur les traces de Jack London
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

« Donnez-moi de la dynamite [...] et je vous construis une voie jusqu'en enfer ». Pari tenu pour Mike Heney, entrepreneur de chemin de fer, et Sir Thomas Tancrède, un investisseur. En une soirée, ils élaborèrent ce projet titanesque qui prit naissance en 1898. L'histoire du légendaire train, le White Pas and Yukon Route, est indissociable de celle des pionniers, bâtisseurs des États-Unis.

Si son trajet est relativement court de 170 kilomètres, le White Pass and Yukon Route raconte l'incroyable et périlleuse épopée des chercheurs d'or dans le nord de l'Amérique. Cette quête, immortalisée par Charlie Chaplin dans le film La ruée vers l’or, et retracée par Jack London (L'appel de la forêt) avait débuté en Californie, à Sacramento, attirant plusieurs centaines de milliers de prospecteurs. Une fois les filons taris, ils se rabattirent vers le Grand Nord. Débuta alors, dès 1896, la Ruée vers l’or du Klondike, à Dawson City, dans le Yukon, en territoire canadien, à la frontière de l'Alaska. Des villes champignons, aujourd'hui fantomatiques, poussèrent anarchiquement.

À l'aube du XXe siècle, le White Pass and Yukon Route fut construit entre Skagway et Whitehorse, mettant à contribution 35.000 hommes. Une merveille d'ingénierie creusée dans la montagne, traversant les glaciers, se déjouant des gorges, cascades, viaducs sur tréteaux et autres tunnels qui ne sont pas sans rappeler les pâles imitations de certains parcs d’attractions. Le tout premier train à circuler en Alaska fut inauguré en 1900 alors que l'économie aurifère du Klondike déclinait pour continuer de se développer ailleurs, en Alaska.

Aujourd'hui, certains de ces villages fantômes, désertés à la fin de la ruée vers l'or, sont devenus des pôles touristiques comme le Parc historique national de la ruée vers l'or du Klondike et la célèbre piste Chilkoot. Cette ligne de chemin de fer étroite, circulant à flanc de montagnes, est isolée, et sans aucune connexion avec d'autres voies. C'est une ligne touristique depuis 1988 qui emprunte, de mai à septembre, les mêmes décors de western, les mêmes cols escarpés à flanc de montagnes, franchissant le col White Pass à 873 mètres d'altitude. Une émouvante balade de 2 h 50 à la mémoire de ces explorateurs, dont finalement peu d'entre eux ont fait fortune, mais beaucoup y ont trouvé la mort.

© Kevin Harbe CC by-nc 2.0