Planète

La Milwaukee Road, un symbole toujours vivant

Diaporama - Les trains mythiques du monde : le voyage est dans le voyage
PhotoClassé sous :Voyage , train mythique , Trains de luxe
La Milwaukee Road, un symbole toujours vivant
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Surnommée la Milwaukee Road, cette ligne de chemin de fer américain rayonnait, dès 1847, à partir de Chicago, dans l'état du Wisconsin, et aux environs des Grands Lacs. De tronçon en tronçon, elle atteignit Kansas City, dans le Missouri et Omaha, dans le Nebraska. Au début du XXe siècle, cette ligne effectuait le transport à travers le centre et le nord des États-Unis, dans le Michigan. En 1890, ressentant la nécessité d'étendre le réseau vers l'Ouest et le Pacifique, la compagnie Chicago, Milwaukee and St. Paul Railway, entreprit les premiers travaux qui s'achevèrent en 1909. La réalisation des 3.680 km de voie en seulement trois ans fut une prouesse technique. Pour atteindre Seattle, il fallut traverser cinq chaînes de montagnes et mettre en œuvre d'importants travaux de génie civil. Avec des températures hivernales pouvant atteindre -40 °C, les locomotives à vapeur ne faisaient pas le poids pour traverser les cols des montagnes. Les richesses naturelles du parcours, grâce à l'abondance de l'énergie hydroélectrique dans les montagnes et des mines de cuivre directement exploitables dans le Montana, permirent la mise en œuvre de l'électrification de la ligne. En 1915, la première locomotive électrique circula dans le Montana. Ce fut la naissance du plus grand chemin de fer électrifié des États-Unis, avec un total de 1.056 km de voies, prolongées ensuite jusqu'à Seattle. Ce succès, malgré tout, fit exploser le budget initialement prévu de 45 millions de dollars ; le coût final s'éleva à 245 millions. Entre-temps, la compagnie, rebaptisée la Chicago, Milwaukee St Paul and Pacific Railroad, adopta définitivement la dénomination de Milwaukee Road.

Malgré les dettes et à l’aube de la Grande Dépression, la compagnie se lança dans les trains de luxe : la courte vie de la série des Olympiens s'éteignit en 1971, l'industrie ferroviaire commençant à décliner dans son ensemble dans les années 1950. Elle fut pourtant la vitrine d'innovations technologiques en filant déjà à 160 km/h et proposant, en 1940, des voitures d'observation les plus abouties à l'époque.

Une troisième faillite, en 1977, restructura la Milwaukee Road en un simple petit réseau régional. Soo Line Railroad, en 1985, le racheta mais la Milwaukee Road cessa d'exister en janvier 1986. Cette compagnie posséda les locomotives les plus puissantes et reste, à ce titre, un symbole fort aux yeux des États-Uniens. Les nostalgiques continuent d'arpenter certaines portions du réseau, désormais transformés en sentiers de randonnée ou en parcs. Citons la route de l'Olympien ou la route du Hiawatha.

© Ben Franske GFDL