Planète

La formation de la structure en silice

Diaporama - Les radiolaires, des bijoux microscopiques
PhotoClassé sous :Plancton , Micro-organismes , radiolaire
La formation de la structure en silice
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Les radiolaires sont constitués d'un corps protoplasmique séparé en deux parties, l'endoplasme et l'ectoplasme, par une membrane caractéristique de ces organismes microscopiques, la membrane capsulaire. Ce corps est protégé et orienté par le squelette de silice, appelé aussi test. Le protiste puise la silice nécessaire à sa construction dans le milieu marin. Chaque squelette suit une organisation géométrique propre à son espèce et grandit de façon discontinue au cours de la vie de l'organisme. En effet, l'accumulation de silice nécessite des conditions environnementales précises et dépend aussi de la physiologie du protiste.

Le squelette est un assemblage de plusieurs coques siliceuses de différentes formes (coniques, sphérique, concentrique) parfois complémenté par des épines, comme sur celui de Hexancistra quadricuspis en photo ici. Les coques elles-mêmes peuvent être treillissées, spongieuses ou perforées. Pour éviter de se dissoudre dans l'eau salée, le squelette de silice est entouré par l'ectoplasme et les épines par des pseudopodes tant que l'animal est vivant. 

© Ernst Haeckel, domaine public