Planète

Chroniques du plancton : les salpes, d’étonnants organismes primitifs

VidéoClassé sous :mer , salpes , chroniques du plancton

De quelques millimètres pour les plus petites à près de 30 centimètres pour les géantes, les salpes sont de surprenants organismes. Christian Sardet, directeur de recherche au CNRS, nous emmène à leur rencontre dans cet épisode des Chroniques du plancton.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : des vidéos instructives, étonnantes, drôles...

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Présentes dans presque tous les océans du globe, les salpes font partie du plancton. Elles possèdent un cœur, des branchies et une sorte de placenta les rendant très proches des poissons et vertébrés aquatiques. Ces étranges animaux marins se nourrissent principalement d'algues microscopiques qu'ils ingurgitent aussi souvent que possible.

Afin de se reproduire, une salpe solitaire bourgeonne en une chaîne de plusieurs dizaines d'individus. Avec le temps, ces chaînes grossissent jusqu'à parfois mesurer des dizaines de mètres. Sous cette forme, les salpes sont capables d'agir de concert et de se déplacer au gré des courants. Parfois, un coup de mer les sépare, chaque salpe se trouvant ainsi libérée bourgeonnera bientôt en une chaîne d'individus, perpétuant inlassablement ce cycle.

© Chroniques du plancton

------------------------------------------------------

Christian Sardet est directeur de recherche au CNRS à l’Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer et un authentique passionné du plancton marin.

Il est le créateur, avec Noé Sardet et Sharif Mirshak de Parafilms (Montréal), des superbes Chroniques du plancton, un voyage en vidéo aux côtés de ces animaux injustement méconnus.

Pour admirer ces organismes de plus près, on peut aussi consulter le beau livre Plancton : aux origines du vivant (Ulmer 2013), prix du Meilleur guide sous-marin au Festival mondial de l'image sous-marine (Marseille, 2014).