Les probiotiques peuvent être pris sous la forme de compléments alimentaires ou ajouter dans des produits alimentaires, comme les yaourts © Geza Farkas, Adobe Stock
Santé

Comment définit-on un micro-organisme probiotique ?

Question/RéponseClassé sous :bactéries , probiotique , complément alimentaire
 

Les probiotiques, ces micro-organismes utilisés pour leurs effets bénéfiques sur la santé, n'ont pas de statut officiel pour les autorités de santé. Ils peuvent être présents dans des aliments, des compléments alimentaires ou encore dans des dispositifs médicaux ou des médicaments. Mais comment différencier un micro-organisme classique d'un micro-organisme que l'on peut considérer comme probiotique ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 aliments qui contiennent des probiotiques  Les probiotiques sont souvent considérés comme bénéfiques pour la santé, mais nul besoin de se ruer sur des compliments alimentaires... Découvrez 5 aliments naturellement riches en probiotiques en vidéo ! 

L'OMS et la FAO (Food and Agriculture Organization) ont défini un probiotique selon ces termes en 2014 : « Un micro-organisme vivant qui, administré en quantité adéquate, confère un bénéfice à la santé de son hôte» La définition stipule aussi qu'un probiotique doit être sans risque dans le cadre de son utilisation. Malgré cette définition, le terme probiotique est parfois utilisé à tord par les industries agro-alimentaires ou cosmétiques.

Un groupe international de chercheurs spécialisés dans la microbiologie et la nutrition propose quatre critères pour définir un micro-organisme probiotique d'un autre qui sera destiné à supplémenter un aliment ou un complément alimentaire. Les bactéries, mais aussi les levures (notamment celles du genre Saccharomyces, dont l'espèce cerevisiae est la fameuse la levure de bière), peuvent être considérées comme des probiotiques.

Arbre de décision pour une souche candidate d'une bactérie ou d'une levure à l'obtention du statut de probiotique. © Sylvie Bonda et al. Frontiers in Microbiology

Quatre critères pour caractériser un probiotique

  • Le probiotique est micro-organisme suffisamment connu et caractérisé. Pour savoir si un micro-organisme est un probiotique, il faut être sûr de son genre et son espèce. Pour cela, la séquence génomique complète doit être disponible dans les bases de données. Le mieux est d'avoir à disposition la séquence génétique obtenue par WGS (Whole genome sequencing) qui comprend aussi les éléments extra-chromosomiques, comme les plasmides, fréquents chez les bactéries. 
  • Le probiotique est sans danger dans le cadre de son utilisation prévue. La plupart des souches probiotiques sont utilisées depuis longtemps et leur innocuité est documentée, elles font partie de la liste des « Qualified Presumption of Safety » (QPS) établie par EFSA (European Food Safety Authority) qui rassemble les micro-organismes considérées comme sans danger pour la santé humaine.
  • Les effets du probiotique ont été testés dans le cadre d'au moins un essai clinique standard.
  • Le probiotique reste vivant et en quantité suffisante pour être efficace durant toute la vie du produit. Il n'existe pas de dose pour les probiotiques comme pour les médicaments, mais la plupart des études choisissent une dose quotidienne comprise entre 108 et 1011 UFC (unités formant colonie) comme dose maximale tolérable.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !