Radiolaires, bijoux microscopiques

DossierClassé sous :zoologie , radiolaire , radiolaria

Les radiolaires, plancton siliceux marin, contribuent comme d’autres organismes du plancton à la constitution de roches. Ces organismes sont longtemps restés mal connus. Ce sont des organismes petits et complexes, d’une grande beauté, très utiles pour dater les roches comme pour reconstruire des paléoenvironnements.

  
DossiersRadiolaires, bijoux microscopiques
 

Les radiolaires, plancton siliceux marin, contribuent, comme d'autres organismes du plancton à la constitution de roches. Ces organismes sont longtemps restés mal connus car difficiles à extraire des roches, et entachés d'une solide réputation d'inutilité en stratigraphie.

Radiolaire Peripanicium amphicorona. © Ernst Haeckel, Domaine public

Les radiolaires, des micro-organismes d'une grande beauté

Dès que les préjugés défavorables sont décapés, il apparaît que ce sont des organismes petits et complexes, d'une grande beauté, très utiles pour dater les roches comme pour reconstruire des paléoenvironnements.

 Crucella mijo De Wever, radiolaire du Jurassique (180 millions d'années), Turquie. © P. DeWever

Nous envisagerons successivement dans ce dossier, leur organisation, leur biologie, comment ils interviennent dans la constitution de roches. Enfin, on verra que les gisements où ils se sont accumulés reflètent des environnements bien particuliers.

Bonne découverte de ce monde magique !

À lire aussi sur Futura :