Planète

Guillemot de Troîl et Fou de Bassan

Dossier - Les Oiseaux de Vendée "Beauté et horreur"
DossierClassé sous :zoologie , oiseaux , Pollution

-

Il existe beaucoup d'espèces d'oiseaux marins. Nous avons choisi de vous en présenter quelques-unes qui ont un grand intérêt à nos yeux, soit par leur rareté comme le mergule nain ou par leur vulnérabilité comme le guillemot de troïl ou le pingouin torda mais aussi les autres espèces intéressantes hivernant au large de la Vendée.

  
DossiersLes Oiseaux de Vendée "Beauté et horreur"
 
Guillemot de Troïl - littoral85.com ©2003

Description :

Longueur : 35 à 40 cm, Envergure : 62 à 69 cm, Poids : 400 g
Dessus du corps brun noir, dessous blanc, tête effilée rappelant un poisson : l'aiguillette (orphie).

Comportement, régime alimentaire :

Oiseau très à son aise dans le milieu marin, nage parfaitement et attrape facilement des poissons (lançons, sprats...) parfois à plus de 50 m de profondeur. Passe 80 % de sa vie en pleine mer et ne touche la terre que pour se reproduire. En vol, bat des ailes rapidement avec une faible amplitude.

Répartition, perspectives :

On peut noter qu'en allant vers le Nord, les guillemots ont le dessus du corps de plus en plus foncé. Les races les plus nordiques ont une proportion assez grande d'individus "bridés" ayant un anneau blanc autour de l'œil se finissant par un trait. La France se situe au Sud de son aire de répartition et les individus nicheurs sont en forte régression sur ce territoire à cause des successions de marées noires. Au niveau européen, la population est forte avec plus de 2 200 000 couples nicheurs. En hiver, les guillemots du Nord de l'Europe viennent dans le Golfe de Gascogne par centaines de milliers. On peut apercevoir cet oiseau le long des côtes vendéennes en hiver lors de forts vents d'Ouest. Très sensible aux dégazages et aux filets, on le trouve souvent mort sur les plages.

Anecdote :

Un jour, nous avons aperçu un guillemot à 200 m du bord par mer forte, les vagues et le vent le rapprochaient du littoral, il était mazouté et à bout de forces. Une fois l'oiseau rendu à 2m du bord, nous avons vu débarquer 5 guillemots en pleine forme jouant à côté de lui, se faisant dériver sur le sable avant de plonger et de l'inciter à les suivre. Malheureusement, notre guillemot mazouté n'a pas pu les suivre. Nous l'avons recueilli pour l'amener à l'école vétérinaire de Nantes, peut-être est-il actuellement aux côtés de ses 5 compagnons ?

Fou de Bassan - littoral85.com ©2003

Description :

Longueur : 87 à 100 cm, Envergure : 165 à 190 cm. Oiseau de très grande taille avec de longues ailes étroites. Reconnaissable à ses piqués, il plonge spectaculairement d'une hauteur de 40 m à plus de 100 km/h (ce qui lui vaut son nom de "FOU"), ailes en arrière et plonge jusqu'à 25 m de profondeur. Il existe différentes classes d'âges, entièrement gris brun la première année, le plumage devient à dominante blanche la 4ème année, il est alors adulte. Lors des tempêtes, cet oiseau se rapproche assez près de la côte d'où il est facile à observer.

Comportement, régime alimentaire :

Plonge profondément pour attraper des poissons de choix : harengs, morues, lieus, maquereaux, sardines.

Répartition, perspectives :

Commun au large de la Vendée toute l'année, ce sont essentiellement des oiseaux venus d'Angleterre qui passent l'hiver au large de nos côtes. Les individus de 1ère, 2ème et 3ème année passent aussi l'été chez nous. Paradoxalement, les effectifs se portent très bien et augmentent progressivement alors que les ressources halieutiques s'appauvrissent. En France, il y a 15 000 couples nicheurs et la population européenne est estimée à 230 000 couples.

C'est un oiseau extraordinaire que nous avons souvent eu l'occasion de recueillir pour cause de marées noires et tempêtes. Contrairement aux guillemots, cet oiseau ne donne pas l'impression de résister à sa capture et une fois au chaud dans son carton, il met sa tête dans ses plumes et ne semble pas s'inquiéter alors que le guillemot regarde partout d'un air inquiet et s'énerve facilement d'être dans un environnement inconnu.