Planète

Les étonnantes migrations des Fous de Bassan

ActualitéClassé sous :zoologie , lpo , Fous de Bassan

Pour la première fois, une équipe du CNRS et de la Ligue pour la Protection des oiseaux est parvenue à enregistrer précisément les voyages transatlantiques de Fous de Bassan bretons. Ces oiseaux, vivant l'été sur l'île Rouzic vont passer l'hiver autour des îles Canaries, mais s'attardent parfois en mer d'Irlande ou en mer du Nord.

Ce grand oiseau se nourrit exclusivement de poisson, qu'il va pêcher en fonçant en piqué pour plonger jusqu'à plusieurs mètres. © LPO (Station de l'Ile-Grande)

En 2005 et 2006, déjà, le Centre National de la Recherche Scientifique et la LPO se sont intéressés aux déplacements alimentaires des Fous de l’Ile Rouzic, dans la réserve naturelle des Sept-Iles, à Perros-Guirec (Côtes-d'Armor). Quarante adultes reproducteurs ont été équipés d'enregistreurs GPS, ce qui a permis de constater que leur rayon d'action est d'une centaine de kilomètres autour de la colonie. Mais qu'en est-il de leurs déplacements en dehors de la saison de reproduction ?

En juillet 2006, dix Fous de Bassan adultes ont été équipés d'enregistreurs de lumière miniaturisés. Ces appareils sont fixés sur une bague, elle-même attachée à la patte de l'oiseau. Les niveaux de lumière enregistrés permettent de calculer la latitude et la longitude de l'oiseau en mer, au lever et au coucher du soleil. La précision n'est que d'une centaine de kilomètres, mais elle est suffisante pour connaître les aires d'hivernage, surtout si elles sont lointaines. Afin de récupérer les données enregistrées, il fallait cependant impérativement re-capturer les oiseaux. Six sur les dix ont livré leur secret. Voici leur périple :

  • Les six Fous ont quitté la réserve naturelle des Sept-Iles et la Manche ouest en septembre 2006 ;
  • Ils ont fréquenté le golfe de Gascogne fin septembre ;
  • Ils ont ensuite gagné la mer d'Irlande début octobre ;
  • Puis, dans la deuxième moitié d'octobre, cinq d'entre eux ont mis le cap au sud, pour arriver aux îles Canaries dans la première moitié de novembre. Ils y sont restés jusqu'en début janvier (début février pour les moins pressés), pendant que le sixième restait en mer d'Irlande ;
  • Quatre Fous sont remontés en mer d'Irlande en février, alors que le cinquième a fait un détour par la mer du nord, jusqu'en Ecosse, pendant la même période ;
  • Les six Fous étaient de retour à l'île Rouzic fin février, début mars 2007.

C'est la première fois que des oiseaux marins de France métropolitaine sont ainsi suivis au cours d'un hivernage complet. Cette étude suggère que les conditions de nourrissage des Fous dans le Golfe de Gascogne, en mer d'Irlande et surtout aux Canaries, conditionnent leur survie hivernale et, par la même, le destin de la colonie de l'île Rouzic. Les premiers Fous de Bassan de retour des îles Canaries sont traditionnellement attendus aux environs du 20 janvier.

Cela vous intéressera aussi