Planète

Les oies, de la famille des anatidés

Dossier - Tourisme dans le Gers
DossierClassé sous :géographie , Gers , Auch

-

Traversé par la rivière qui lui donne son nom, le Gers est réputé pour l’armagnac et ses spécialités culinaires comme le confit ou le foie gras. Plongez en Gascogne, de la ville principale, Auch, à l’élevage des oies.

  
DossiersTourisme dans le Gers
 

Les anatidés (Leach, 1820) comprennent 3 sous-familles, 50 genres et 148 espèces. Ils constituent la principale famille des ansériformes, qui comprennent les oies, les cygnes, les canards etc.

Oie des neiges. © StockSnap, Pixabay, DP

Des oiseaux aquatiques assez grands, massifs, aux pattes palmées et au doigt arrière absent ou court : voilà en substance les anatidés, dont font partie les oies. Le bec est aplati et l'intérieur est recouvert de lamelles filtrantes. Les jeunes sont nidifuges. Quant au plumage, il est dense et imperméable grâce à la glande uropygienne.

Anser anser, ou oie cendrée, dans St James’s Park, à Londres. © Diliff, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

On distingue les oies sauvages et les oies domestiques. Pour s'exprimer, ces animaux cacardent. La plupart des oies sont migratrices à l'état sauvage. Les petits sont appelés des oisons. Le terme jars ne s'applique qu'aux mâles des oies domestiques.

Une oie des moissons photographiée dans le Gloucestershire, en Angleterre. Sa tête est plus foncée que le reste du corps. © DP

Espèces d'oies sauvages

Voici quelques exemples d'oies sauvages dans le genre Anser :

  • oie cendréeAnser anser ;
  • oie des moissons, A. fabalis ;
  • oie à bec court, A. brachyrhynchus ;
  • oie rieuse, A. albifrons ;
  • oie naine, A. erythropus.

Les oies blanches sont classées dans le genre Chen, après l'avoir été dans le genre Anser : 

  • oie des neiges, A. caerulescens ou Chen caerulescens ;
  • oie de Ross, A. rossii ou C. rossii ;
  • oie empereur, A. canagicus ou C. canagica.

Les bernaches sont regroupées sous le genre Branta :

  • bernache cravant, Branta bernicla ;
  • bernache nonnette, B. leucopsis ;
  • bernache du Canada, B. canadensis.

On trouve aussi dans un genre à part, Cereopsis, une oie appelée céréopse cendrée, Cereopsis novaehollandiae.

Bernache du Canada à Hyde Park, au centre de Londres. © Karrackoo, GNU 1.2

Races d’oies domestiques

Il existe plus d'une centaine de races d'oies domestiques. Voici la liste de celles élevées en France :

  • oie d'Alsace ;
  • oie blanche (croissance rapide, bonne gardienne et bonne tondeuse) ;
  • oie blanche du Bourbonnais ;
  • oie normande (facile à élever, jars blanc et femelle bicolore) ;
  • oie grise des Landes ;
  • oie du Poitou ;
  • oie de Toulouse à bavette ;
  • oie de Toulouse sans bavette ;
  • oie du Tarn ;
  • oie grise du marais poitevin.

Outre-Rhin, un certain nombre d'espèces d'oies sont élevées. Les voici :

  • oie de Celle ;
  • oie de combat de Steinbach ;
  • oie d'Emden ;
  • oie de Lege ;
  • oie de Lippe ;
  • oie de Poméranie.
Des oisons dans le parc communal de Mouscron, en Belgique. © Jamain, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

En Espagne, on trouve l'oie emporda, tandis que l'oie flamande, aussi appelée oie des Flandres est une espèce d'oie domestique élevée en Belgique.

Les oies domestiques ont été sélectionnées pour pâturer et consommer les déchets des humains. En outre, l'animal accumule facilement les graisses. Le système digestif des oies comporte un gésier puissant et un cæcum très développé. L'oie ne digère qu'un tiers des fibres qu'elle ingère. Ces animaux sont efficaces pour le gardiennage et très sociables.

Les eiders sont parfois appelés oies à duvet, mais c'est à tort : il s'agit en réalité d'espèces de canards. Leur duvet, très recherché, sert à rembourrer des vêtements. Il ne faut donc pas confondre ces animaux avec les oies.