Planète

Gers : la ville d’Auch, un peu d’histoire

Dossier - Tourisme dans le Gers
DossierClassé sous :géographie , Gers , Auch

-

Traversé par la rivière qui lui donne son nom, le Gers est réputé pour l’armagnac et ses spécialités culinaires comme le confit ou le foie gras. Plongez en Gascogne, de la ville principale, Auch, à l’élevage des oies.

  
DossiersTourisme dans le Gers
 

Avec plus de 20.000 habitants, la ville d'Auch est la plus importante du département du Gers et est traversée par la rivière du même nom. Malgré sa taille modeste, on y trouve un grand nombre de monuments historiques, comme l'escalier monumental qui relie les deux parties de la cité.

Maison typhique du Gers, ici à Auch. © Thierry Llansades, Flickr, CC by-nc 2.0

Le nom de la ville d'Auch vient des Ausques, Auscii en latin, qui formaient une peuplade celtibère habitant l'Aquitaine avant les Romains, et qui occupaient le sommet de la colline d'Auch lorsque Crassus s'empara de l'oppidum.

Durant la Pax Romana, la population descendit dans la vallée. Ainsi naquit une grande cité gallo-romaine, Augusta Auscorum, qui faisait partie de la Novempopulanie, aussi appelée « Pays des Neuf Peuples ».

L’office du tourisme d’Auch est installé dans une maison à encorbellements du XVe siècle. © Florent Pécassou, GNU 1.2

L'effondrement de l'Empire romain la fit passer sous domination wisigothe, mérovingienne, puis carolingienne. Parmi les envahisseurs, les Vascons donnèrent leur nom à la province romaine : Vasconie, future Gascogne, dont Auch devint le siège archiépiscopal. La ville devint médiévale, et en garde les témoignages. C'était aussi une étape pour les pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Les travaux réalisés pendant le Second Empire lui donnèrent son aspect moderne.

L’escalier, point de liaison entre la ville haute et la ville basse

En 1854, le préfet Féart décide la construction d'un grand escalier pour relier les deux parties de la ville. Les travaux ne commencèrent qu'en 1860, pour s'achever en 1863. L'escalier monumental a été bâti avec des matériaux issus de la démolition de l'ancienne chanoinie, de la prison et du tribunal situés alors sur l'actuelle place Salinis. L'utilisation d'une pierre de mauvaise qualité et l'instabilité du terrain expliquent son aspect dégradé actuel.

La statue de d'Artagnan, une œuvre de Firmin-Marcelin Michelet datée de 1931, est située sur l'escalier monumental d'Auch, dans le département du Gers. En arrière-plan, on distingue la tour des Archives archiépiscopales, fautivement appelée tour d'Armagnac. © Spechcontal, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Ouvrage d'art néoclassique, l'escalier comporte 374 marches sur 35 mètres de dénivelé. On y trouve des repos et trois paliers en terrasse, garnis de jardinets et de fontaines murales.

Avec la tour des Archives archiépiscopales, la cathédrale, le palais archiépispocal et les rives du Gers, l'escalier constitue un ensemble magnifique. Il abrite en outre la statue en bronze de Charles de Batz-Castelmore, mieux connu sous le nom de d'Artagnan, l'un des mousquetaires dans l'œuvre d'Alexandre Dumas. Elle a été réalisée par Firmin-Marcelin Michelet en 1931.