-

De magnifiques paysages composent la Région avec ses moulins typiques, ses rues pavées, ses immenses plages de la Côte d'Opale, sa campagne, son architecture flamande. Le Nord-Pas de Calais est une Région où il fait bon vivre et où l'enseignement est de qualité.

  
DossiersGéographie physique de la région Nord - Pas de Calais
 

Partez à la découverte de cette riche et magnifique région qu'est le Nord - Pas de Calais.

  • La superficie du Nord - Pas de Calais

12 414 km2, soit 2,3 % du territoire français, la moitié de la Sardaigne, un peu plus que la Jamaïque. Sa bordure littorale est importante : 140 km

  • Une région-frontière

Elle est située entre le 50ème et le 51ème parallèle, c'est-à-dire la même latitude que Cracovie, Prague, le nord de la Chine, Vancouver.

Son faible relief en fait une voie de communication naturelle entre Europe du nord et du sud, en particulier par le seuil de Bapaume. La barrière de la crête de l'Artois, d'à peine 100 mètres de dénivelé, a servi de rivage lors d'invasions marines au Tertiaire. Elle isole le Bassin parisien du bassin anglo-flamand, la grande plaine qui continue de s'étendre jusqu'à l'Oural, sur 3 000 kilomètres. Deux entités, deux civilisations se rencontrent sur le territoire Nord-Pas de Calais.

D'autre part, la région est ouverte au détroit le plus fréquenté du monde, le Pas-de-Calais. Sa très proche voisine, la Grande-Bretagne (35km), lui assure naturellement une place de premier rang dans le transit européen.

Les limites de la région n'ont pas grand-chose à voir avec la géographie. S'il existe bien une division entre Calaisis et Flandre maritime symbolisée par le modeste cours de l'Aa, ce tracé est surtout une survivance de l'histoire des tribus gauloises (la frontière entre Morins et Ménapiens) qui nous a également légué la frontière avec la Picardie

Le morcellement régional

Le choix a été fait sous la Révolution de diviser la région selon une ligne départementale parallèle à la frontière franco-belge, elle-même résultat des annexions et des traités signés lors du règne de Louis XIV :

au Pas-de-Calais d'anciens comtés (Artois, Ternois, Boulonnais, Montreuil) ;
au Nord l'ensemble des conquêtes militaires et diplomatiques, fragments de territoires coupés de leurs liens économiques naturels

Le dessin de la frontière est torturé, illogique. Ces 350 kilomètres (pour 165 à vol d'oiseau) ont un impact important, tant militaire que douanier, humain qu'économique

  • Climat

Le climat régional ne présente pas de grande originalité. En fait, le Nord-Pas de Calais subit les mêmes influences que la majeure partie de la France, mais sa position plus septentrionale rend le temps plus instable, expliquant un ensoleillement plus faible : moins de 1 600 heures.

Située à la même latitude que St Pierre-et-Miquelon, la région n'en connait pas les excès climatiques grâce au courant marin chaud qui frôle l'Europe de l'Ouest, la dérive Nord-atlantique. Cette influence maritime apparaît nettement en janvier : ce n'est qu'aux abords des Ardennes que le nombre de jours de gelées s'élève de façon notable.

L'influence de l'Atlantique favorise également la pureté de l'atmosphère et la concentration d'iode qui sont à l'origine de la qualité de l'air respiré sur le littoral.

Les précipitations régionales illustrent les autres facteurs déterminants du climat. Il pleut nettement plus sur les reliefs, surtout s'ils sont boisés, selon leur orientation face aux vents dominants de sud-ouest. Ainsi les zones très arrosées sont l'Artois, le Haut Boulonnais et l'Avesnois, tandis que certains secteurs flamands sont aussi secs que la Côte d'Azur.

Les dangers liés à la météo sont relativement peu fréquents : verglas et neige persistent rarement (18 jours de neige en moyenne) tandis que la nébulosité gène la visibilité 81 jours par an à Lille (contre 28 à Calais). C'est le vent, dernier grand acteur du climat régional, qui se charge bien souvent de balayer le ciel, et ce dans toutes les directions.

Si le temps qu'il fait alimente souvent l'acidité de l'encre des chroniques, il a également élargi la palette des peintres et permis un développement harmonieux de l'agriculture.