L'agriculture victime du réchauffement - dans les pays tropicaux

L’agriculture des pays tropicaux va être littéralement dévastée par les multiples conséquences du réchauffement climatique. Ce dossier tente d’en détailler plusieurs, toutes dramatiques. Liste non limitative malheureusement !

  
DossiersL'agriculture victime du réchauffement - dans les pays tropicaux
 

L'agriculture mondiale devra fournir un effort considérable pour augmenter d'au moins 50 à 70 % sa production dans les prochaines décennies. Elle devra en effet faire face à la fois à la hausse de la population, car nous approcherons les 10 milliards en 2050, et à celle des classes moyennes, qui se mettent à consommer de façon immodérée les produits animaux. Sans oublier le gâchis, car plus on est riche, plus on gâche. 

Les liens étroits entre agriculture et climat. © Waqutiar, Pixabay, DP

L'agriculture à la fois victime et responsable

Le réchauffement climatique va compliquer très fortement cette nécessaire marche en avant ! Car le climat et l'agriculture sont intimement liés et interdépendants. Cette dernière est triplement concernée, car elle est tout à la fois :

  • victime : c'est une des activités humaines qui va le plus souffrir des effets du réchauffement, lequel compromettra gravement son développement dans de nombreuses régions du monde.
  • cause : elle est un des acteurs majeurs de ce réchauffement, car elle émet à elle seule entre 20 et 25 % des gaz à effet de serre d'origine humaine.
  • solution : elle détient un des seuls outils disponibles pour contribuer à résoudre le problème, à savoir la réduction de la teneur en gaz carbonique via sa fixation dans les arbres et le sol.

Dans ce dossier, premier volet d'une série de quatre (à paraître d'ici fin 2020), nous allons détailler les effets catastrophiques de ce réchauffement sur les agricultures des pays tropicaux qui connaissent déjà largement la faim, en particulier l'Afrique subsaharienne, qui doit impérativement tripler sa production alimentaire et l'Asie qui doit la doubler, particulièrement la péninsule indo-pakistanaise.

À lire aussi sur Futura :