Planète

Tapir du Brésil

DéfinitionClassé sous :zoologie , Tapir , cochon
Tapir du Brésil au zoo de Prague. © Karelj, Wikipédia, DP

Tapir du Brésil (Linnaeus, 1758) – Tapirus terrestris

  • Ordre : Perissodactyla
  • Famille : Tapiridae
  • Genre : Tapirus
  • Taille : 1,50 à 2,00 m, hauteur au garrot 0,70 à 1 m
  • Poids : 150 à 300 kg
  • Longévité : 25 à 30 ans

Statut de conservation UICN : VU, Vulnérable

Description du tapir du Brésil

Le tapir terrestre présente l'apparence d'un porc sauvage au poil ras. Le corps trapu est uniformément gris-brun, et la tête est plus claire, tirant sur le gris clair. La peau est très épaisse. Le tapir se distingue d'un suidé par la trompe courte préhensile qui fait office de museau à la place du groin. Il se différencie d'autant plus d'un cochon sauvage qu'il ne lui est pas apparenté. Il est lié à la famille du cheval et du rhinocéros. Les oreilles petites et rondes, bien décollées du crâne, sont frangées d'un liseré de poils blancs. Une crinière de poils plus longs et hérissés court sur le dessus de la tête et sur l'échine. La queue est presque insignifiante. Les pattes courtes et fortes présentent quatre doigts pourvus de sabots sur les pattes antérieures, et trois sur les pattes postérieures. 

Tapir terrestre en Équateur. © Geoff Gallice, Wikipédia, cc by 2.0

Habitat du tapir du Brésil

Le tapir terrestre vit dans les forêts tropicales humides d'Amérique du Sud, en bordure des fleuves ou des rivières. On le trouve dans tout le bassin amazonien, sur la façade orientale de la cordillère des Andes depuis l'Équateur jusqu'en Bolivie, mais également au Venezuela, en Guyane et en Argentine. Il fréquente aussi bien les plaines inondables que les terrains montagneux et accidentés. Mais il est également présent dans les habitats secs au Paraguay et en Bolivie.

Cliché de tapir terrestre pris avec un appareil à déclenchement automatique dans une forêt du Pérou. © siwild, Smithsonian Institute Wild, Flickr, cc by nc sa 2.0

Comportement du tapir du Brésil

Le tapir terrestre est un animal solitaire et discret, qui ne se rapproche de ses congénères que pendant la période de reproduction. Il est essentiellement nocturne ou crépusculaire. En journée, lors des heures chaudes, il cherche refuge dans l'eau ou dans des lieux boueux qui lui permettent de se rafraîchir et de se débarrasser des parasites. Il a été observé cherchant le concours de certaines espèces de poissons qui lui nettoient la peau. Le tapir du Brésil a peu de prédateurs compte tenu de l'épaisseur de son cuir, mais il peut malgré tout être victime de grands félins tels que le jaguar et le puma, de crocodiles ou de caïmans, voire d'anacondas. Les jeunes sont plus vulnérables et comptent davantage de prédateurs encore. Si sa vision n'est pas des meilleures, le tapir terrestre a développé une excellente ouïe et un odorat très sensible. Il joue un rôle prépondérant dans la dispersion des graines qu'il évacue dans ses déjections, et contribue ainsi à la régénération des forêts. À ce titre, les Britanniques le surnomment le « jardinier des forêts ».

Tapir du Brésil dans son deuxième élément : l'eau. © VenturaB, Flickr, cc by 2.0

Reproduction du tapir du Brésil

La période de reproduction varie en fonction de la localisation géographique, et la femelle ne met bas qu'un seul petit (très rarement deux) tous les deux ans. La gestation dure 13 mois, au terme desquels la mère donne naissance à un petit qui pèse entre 5 et 7 kg. Il arbore un pelage brun-roux ponctué de stries et de points blancs qu'il perdra vers le huitième mois. Le petit tète sa mère pendant dix mois avant d'être sevré, et atteint la maturité sexuelle entre trois et quatre ans.

Tapir terrestre juvénile et ses rayures caractéristiques. © Joachim S. Müller, Flickr, cc by nc sa 2.0

Régime alimentaire du tapir du Brésil

Le tapir terrestre se nourrit essentiellement de feuilles, de bourgeons, de baies, d'herbes diverses et de plantes aquatiques, qu'il cueille à l'aide de sa trompe préhensile.

De l'utilité de la trompe du tapir. © Flickr, Superstringphysics, cc by nc 2.0

Menaces sur le tapir du Brésil

La survie du tapir terrestre est menacée par la chasse pour sa chair ou sa peau, la déforestation et l'assèchement de certaines zones humides. Il est classé comme espèce vulnérable, et certaines populations sont localement éteintes.

Cela vous intéressera aussi