Cela vous intéressera aussi

Sterne arctique (Pontoppidan 1763) - Sterna paradisaea

  • Ordre : Charadriiformes
  • Famille : Laridae
  • Genre : Sterna
  • Taille : 0,30 à 0,35 mètre (envergure 0,75 à 0,85 mètre)
  • Poids : 85 à 125 grammes
  • Longévité : 20 à 25 ans (parfois davantage)

Statut de conservation UICNUICN : LC préoccupation mineure

Description de la sterne arctique

La sterne arctique est un oiseauoiseau marin de taille moyenne au plumage gris sur la partie supérieure, à l'exception de la calotte et de la nuque qui sont noires. Les joues, le cou et la partie ventrale sont blanches, ainsi que la queue fortement fourchue, dont l'extrémité dépasse lorsque l'oiseau est au repos. Le becbec droit et rouge est aussi long que la tête. Les pattes palmées sont courtes et rougeâtres.

Sterne arctique. © Marek Szczepanek, GNU FDL Version 1.2

Sterne arctique. © Marek Szczepanek, GNU FDL Version 1.2

Habitat de la sterne arctique

La sterne arctiquearctique est présente dans les deux hémisphères. C'est un oiseau de haute mer pendant sa phase de migration, et côtier en période de reproduction. On la trouve alors sur l'ensemble du littoral eurasien et nord-américain au printemps et en été. La sterne gagne les zones d'hivernage pour l'hiverhiver et franchit l'équateuréquateur pour passer dans l'hémisphère sudhémisphère sud. C'est un oiseau qui connaît deux étés en une année : l'été septentrional et l'été austral. Les populations de sternes arctiques qui résident habituellement dans le détroit de Béring et en Sibérie orientale, migrent en suivant la côte ouest de l'Amérique du Nord et du Sud jusqu'en Patagonie, et les effectifs canadiens et groenlandais descendent vers le sud en longeant la côte européenne par l'Irlande et l'Afrique jusqu'au cap de Bonne Espérance. Certains groupes ont été observés en Australie et même en AntarctiqueAntarctique. La sterne nidifie sur les landes et les toundrastoundras côtières des continents et sur les îles.

Sterne sur lande rase. © Andreas Trepte, CC-by-SA 2.5

Sterne sur lande rase. © Andreas Trepte, CC-by-SA 2.5

Comportement de la sterne arctique

La sterne arctique est l'une des plus grandes migratrices qui soit. Elle peut parcourir chaque année une distance de 38.000 km du nord au sud, et retour. Un trajet dure quatre mois, ce qui implique qu'elle passe huit mois dans l'année à se déplacer. Lors de la saisonsaison de reproduction, la sterne arctique se réunit en colonies parfois denses - elles le sont moins dans les toundras - et conserve cet instinct social lors des déplacements longue distance qui s'effectuent en groupes. Malgré son grégarismegrégarisme, l'oiseau est l'une des espècesespèces de sternes les plus agressives. L'indésirable, animal ou humain, qui aura l'outrecuidance de s'approcher du nid, se verra chasser à coups de becs sur la tête. Sans être mortelles, les blessures sont malgré tout cuisantes. Les autres espèces nicheuses profitent avantageusement de ce comportement défensif.

Sterne arctique juvénile. © David Blaikie, CC-by 2.0

Sterne arctique juvénile. © David Blaikie, CC-by 2.0

L'agressivité de la sterne arctique pourrait faire croire qu'elle n'engendre que peu de prédations envers les œufs et les poussins, mais en réalité ces derniers sont très convoités par de nombreux mammifèresmammifères tels que les renards, les ratons laveursratons laveurs, les mustélidés, les rats, les goélands et quelques autres oiseaux de mer. La sterne arctique émet de nombreuses vocalisations dont les plus usitées sont : le cri d'alarme, le cri d'attaque lors des vols en piqué pour chasser un intrus, le cri signalisateur qu'elle utilise en revenant au nid pour maintenir le contact social, et les piaillements divers lors des parades nuptiales.

Sterne arctique en vol. © Andreas Trepte, CC-by-SA 2.5

Sterne arctique en vol. © Andreas Trepte, CC-by-SA 2.5

Reproduction de la sterne arctique

La période de reproduction, émaillée de parades nuptiales complexes, a lieu au printemps au courant des mois de mai et juin. Les couples s'apparient pour la vie et reviennent à la même colonie tous les ans. Le choix du site de nidification est assuré par les deux parents. Le nid consiste en une simple dépression dans le sol parfois tapissée d'herbes sèches et de plumes. La femelle pond de un à trois œufs qui sont couvés par les deux parents pendant trois ou quatre semaines. Les poussins sont encore protégés par les parents pendant une dizaine de jours, et ils s'émancipent environ trois semaines après l'éclosion. Après un apprentissage difficile, ils prendront leur envol pour les sites d'hivernage avec leurs parents. Ils atteignent la maturité sexuelle entre trois et cinq ans. 

Poussin de sterne arctique. © Andreas Trepte, CC-by-SA 2.5

Poussin de sterne arctique. © Andreas Trepte, CC-by-SA 2.5

Régime alimentaire de la sterne arctique

La sterne arctique se nourrit principalement de poissonspoissons et de petits crustacéscrustacés qu'elle pêchepêche en plongeant dans l'eau d'une hauteur de 10 ou 15 mètres. Elle consomme également des mollusquesmollusques, des vers marins, des insectesinsectes et des baies selon la saison et la situation géographique.

Sterne arctique en Finlande. © Estormiz, domaine public

Sterne arctique en Finlande. © Estormiz, domaine public

Menace sur la sterne arctique

Les populations de sternes arctiques ont connu un important déclin consécutif à la récolte des œufs destinés à l'alimentation, et à la chasse pour le prélèvement des plumes destinées à l'industrie de la chapellerie. Mais dans leur globalité, les effectifs étant généralement à l'écart de l'influence des activités humaines, les seules véritables menaces qui peuvent peser sur l'oiseau sont le manque de nourriture, la pressionpression de prédations dans certains secteurs géographiques et la concurrence avec d'autres espèces sur les zones de nidifications.

Sterne arctique au Danemark. © Malene Thyssen, GNU FDL Version 1.2

Sterne arctique au Danemark. © Malene Thyssen, GNU FDL Version 1.2

Le saviez-vous ?

Un juvénile bagué au Labrador en 1928 a été retrouvé quatre mois plus tard en Afrique du Sud. Plus étonnant encore, un autre jeune marqué dans le nord de la Grande Bretagne au courant de l'été 1982, a été capturé à Melbourne en Australie trois mois après. La sterne arctique avait parcouru 22.000 km dans ce court laps de temps !

Compte tenu de ces performances exceptionnelles, nous vous invitons à un petit exercice de calcul mental.

Sachant qu'une sterne arctique parcourt plus ou moins 38.000 km par an dans ses migrations, et que sa longévité moyenne est de 20 ans, quelle distance la sterne arctique aura-t-elle franchi au terme de son existence ? 

Réponse : environ 760.000 km, ce qui représente deux fois la distance Terre-Lune à quelques mètres près !