Le dimorphoteca est aussi appelé souci du Cap. © S. Chaillot
Planète

Dimorphoteca

DéfinitionClassé sous :fleurs , jardin , Jardinage

Si vous recherchez des couleurs vives pour fleurir généreusement le jardin ou le balcon tout l'été, adoptez les dimorphotecas (Dimorphotheca) qui se plairont en plein soleil. Ils fleurissent sans interruption, de juin à octobre.

Appellations

Aussi appelé souci du Cap, le dimorphoteca est souvent confondu avec l'Osteospermum, la marguerite du Cap à cause de leurs fleurs presque identiques. Il ne faut pas les confondre malgré leur ressemblance, et trop souvent les deux noms sont mélangés lors de l'achat.

De la famille des Astéracées (Asteraceae), cette plante est cultivée comme annuelle en climat continental car elle craint des gelées en dessous de -5 °C. Par contre, en la chouchoutant, elle peut se comporter comme une plante vivace dans le Midi.

Description botanique des dimorphotecas

Ils portent des petites fleurs aux couleurs aussi variées que le jaune, rose, violet, rouge, jaune ou même des teintes bicolores qui contrastent et viennent ponctuer un feuillage vert foncé. Ils sont cultivés pour leur longue floraison, de mai jusqu'aux premières gelées. Leur taille oscille entre 30 et 60 cm, en fonction des variétés choisies. Les fleurs ont la particularité de se refermer au passage d'une ombre et en fin de journée.

Voici quelques espèces de dimorphoteca :

  • Dimorphotheca pluvialis, plante annuelle ;
  • Dimorphotheca sinuata (auriantiaca), celui cultivé majoritairement en France comme plante annuelle ;
  • Dimorphotheca ecklonis, sous-arbrisseau vivace ;
  • Dimorphotheca jucunda, plante vivace au feuillage aromatique.

Origines des dimorphotecas

Ils sont natifs d'Afrique du Sud, de contrées semi-arides d'où leur résistance à la chaleur. Ils se plaisent dans les régions chaudes et côtières. Tous les ans, de nouvelles teintes viennent compléter une palette déjà bien remplie.

Massif de dimorphotecas. © S. Chaillot

Exigences culturales du dimorphoteca

Peu importe si vous le plantez dans un pot, une jardinière ou bien en pleine terre, prévoyez un sol léger (terreau de plantation), drainé (avec des graviers, du sable ou des billes d'argile dans le fond du trou) et toujours frais ainsi qu'une exposition ensoleillée.

Les dimorphotecas ne craignent pas les fortes chaleurs et les périodes de sécheresse mais il est conseillé d'éviter les situations venteuses. Au fil du temps, coupez les fleurs fanées afin de stimuler les prochaines floraisons. Dans les régions au climat clément, rabattez les tiges puis paillez les pieds en pleine terre ou en pot avec un bon matelas de feuilles dès la fin de l'automne pour les conserver tout l'hiver et voir de nouveau leurs fleurs pointer le bout de leur nez dès le printemps.

Utilisation du dimorphoteca

Une fois semé à l'abri vers le mois de février puis repiqués en mai, directement en place ou bien plantés entre avril et mai, vous bénéficierez d'une longue floraison, en abondance avec des couleurs de fleurs très lumineuses.

Vous pouvez associer les dimorphotecas à d'autres annuelles estivales comme les géraniums, pétunias, scaevolas ou des zinnias. Dans une potée, placez-les de façon circulaire pour entourer un pied de cordyline ou de carex, aux feuillages élancés et très graphiques. Osez aussi créer une suspension avec les dimorphotecas au centre puis des verveines retombantes, des lobélias ou des Brachycomes ou du lierre. En massifs, bordures ou rocailles, jouez avec les couleurs des variétés pour créer des mosaïques ou tapis arc-en-ciel. Toutes les situations conviennent aux dimorphotecas !

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !