La clématite aux mille couleurs. © Albenheim, Pixabay, DP

Maison

Jardin : quels soins donner à vos fleurs au printemps ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , fleurs , fleurs de printemps

Avec l'arrivée du printemps, vos massifs de fleurs devraient bientôt commencer à s'épanouir. Tout va bien sûr dépendre de leur nature.

Quand vient le printemps, un jardin fleuri fait le bonheur de tout un chacun. Voici quelques soins à donner à ces plantes ou arbustes qui annoncent les beaux jours.

La clématite réclame-t-elle à être régulièrement taillée ?

Ne négligez pas cette opération ! Cette plante s'épanouit au printemps et nécessite donc une taille légère juste après. Votre intervention se limitera à la suppression des branches mortes et à la réduction de celles qui ont fleuri, afin de provoquer de nouveaux départs qui porteront des fleurs l'année suivante. Il vous sera également possible d'effectuer une taille sévère, à 30-40 centimètres du sol, tous les 4-5 ans, après la floraison, afin de rajeunir totalement votre plante.

Un arbuste, le céanothe, fleurit-il facilement ?

Le céanothe est un arbuste facile à cultiver. Il offre une abondante floraison au printemps ou en été, selon ses variétés. Ses fleurs bleu pâle, bleu tendre, bleu vif ou bleu brillant sont regroupées en ravissantes petites grappes et apparaissent sur les rameaux d'un an. Chez certains sujets, elles sont parfumées et attirent les insectes butineurs. Le céanothe pousse facilement en terre ordinaire, pas trop compacte ni calcaire, et surtout ne retenant pas d'humidité stagnante en hiver. Cette espèce résiste jusqu'à -7 °C et nécessite donc, dans les jardins froids une protection hivernale.

Le muscari avec ses fleurs en grelot. © MabelAmber, Pixabay, DP

Le muscari est-il une fleur bulbeuse facile à cultiver ?

Le muscari donne, en mars-avril, des fleurs en grelot de couleur bleu intense réunies en grappe cylindrique serrée, haute de 15 centimètres. On reconnaît à cette plante un parfum très subtil. Il s'agit d'un végétal bulbeux, comme la tulipe. Contrairement à certains végétaux de la même famille, le muscari n'a pas besoin d'être déplanté lorsque sa floraison est terminée. Cette espèce ne réclame aucun soin, ce qui représente un avantage intéressant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi