Cela vous intéressera aussi

Vous devez savoir comment tailler un arbuste, afin de maîtriser sa croissance, en particulier dans les petits jardins qui ne peuvent être envahis, mais aussi afin de favoriser la floraison.

1) Tailler un arbuste : période de taille

À l'exception des arbustes qui fleurissent en hiverhiver ou au printemps et pour lesquels on attend la fin de la floraison, vous devez tailler vos arbustes en février ou mars, après les gelées les plus fortes.

Toutefois, rhododendron, azalée, magnolia, skimmia ou caméliacamélia ne peuvent ou ne doivent pas être taillés. Suivant les cas, vous leur enlèverez seulement les feuilles sèches.

2) Tailler un arbuste : feuillage persistant

Sur les arbustes à feuillage persistant : thuya, laurier-tin ou ifif, vous ôtez les branches mortes ou malades, ainsi que celles que le gelgel a abîmées, vous coupez les branches qui ne contribuent pas à l'harmonie de l'arbuste, et vous taillez un peu pour renforcer l'arbuste.

3) Feuillage caduc

Pour ces arbustes : lilaslilas, seringat, hortensia... vous procédez de la même façon que précédemment, mais vous enlevez aussi les fleurs fanées, afin que l'arbuste ne se fatigue pas en produisant des fruits inutiles.

Vous devez aussi couper les branches les plus anciennes à 5 cm du sol : cela permettra au soleilsoleil de pénétrer à l'intérieur de l'arbuste et de lui donner de l'airair. Enfin, taillez un peu partout légèrement et de façon harmonieuse.

Pense-bête : tous les 3 ou 4 ans, vous pourrez effectuer une taille de rajeunissement, c'est-à-dire une coupe très sévère, qui donnera un coup de jeune à vos arbustes.