Magnifique floraison abondante du dipladénia. © HVPM dev, Adobe Stock
Planète

Dipladenia : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :botanique , fleurs , plante grimpante

Cette plante grimpante se couvre de fleurs en forme de trompette tout l'été. Son feuillage persistant permet de couvrir un mur, un treillage ou un tuteur. À fleurs de couleur rose, blanche ou rouge, vous serez séduit par son petit air tropical.

Appellations

Le dipladénia (Dipladenia) aussi appelé Mandevilla, fait partie de la famille des Apocynacées (Apocynaceae), même famille que le laurier rose. On le trouve aussi sous l'appellation de « jasmin du Brésil » car il est très présent là-bas.

Description botanique du dipladénia

Cette grimpante volubile se cultive souvent en intérieur, dans une véranda ou un jardin d'hiver car elle est non rustique et craint le froid en dessous de 0 °C. En été, elle s'acclimate parfaitement aux conditions climatiques extérieures. Elle produit des lianes qui s'agrippent aux supports, se couvrent de feuilles vertes qui peuvent atteindre plusieurs mètres mais aussi de fleurs en forme de trompette très colorées, rose, rouge, blanc et parfois rouge ou orange.

Voici quelques variétés courantes :

  • sanderi 'Sundaville' : de couleurs variées ;
  • sanderi Diamantina 'Jade Pink' : rose ;
  • sanderi Diamantina 'Jade Scarlet' : rouge écarlate ;
  • sanderi Diamantina 'Jade White' : blanche ;
  • sanderi Diamantina 'Opale Orange Coral' : orange.

Composition avec des pétunias, de la verveine, des graminées et un dipladénia. © Molly Shannon, Adobe Stock

Origines du dipladénia

Le dipladénia est originaire de forêts tropicales d'Amérique du Sud et centrale.

Exigences culturales du dipladénia

Le dipladénia se plaît aussi bien en pleine terre que dans un pot, plus facile à déplacer de mai à octobre. Dans le sud, préférez l'installer dehors dans un massif ; dans le Nord, vous rentrerez le pot afin de ne pas le faire succomber aux températures négatives et au froid. Placez-le toujours sur une exposition mi-ombragée et pas au contact direct avec le soleil brûlant. Il a besoin d'un arrosage régulier afin que la terre ne sèche pas complètement et peut supporter des périodes courtes de sécheresse à l'aide de ses racines tubéreuses qui jouent un rôle de réserve d'eau.

Pour un sujet en pot, veillez bien aux apports d'eau réguliers car l'évaporation est plus importante dans un contenant. Au fur et à mesure de la floraison, supprimez les fleurs fanées pour conserver une plante toujours au top.

Cultivée souvent comme plante annuelle, vous pouvez aussi tenter de la conserver plusieurs années en l'hivernant. Pour cela, rentrez-la dans une pièce lumineuse et tempérée à 10 °C en lui apportant un peu d'eau jusqu'au printemps prochain.

Dès les premiers jours printaniers, vous pouvez tailler l'extrémité des tiges pour lui assurer un meilleur départ et ressortir les sujets en pot.

Utilisation du dipladénia

En grimpant sur un support, le dipladénia peut occuper l'espace à la verticale et végétaliser de petits espaces comme des rebords de fenêtre ou un balcon. Dans un pot ou une jardinière, ses lianes peuvent composer une cascade et fleurir une rambarde d'un balcon ou un muret. Associez-le à des feuillages décoratifs d'helichrysum, de lierre ou de pennisetum. En jardinière, il accompagnera aisément des géraniums lierre pour fleurir le rebord d'une fenêtre. Dans des jolis pots et guidés sur des tuteurs, installez un dipladénia de chaque côté de votre porte d'entrée pour accueillir vos convives.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Jardin : 5 fleurs qui supportent bien la sécheresse  Toutes les plantes ont besoin d’eau pour vivre. Mais certaines supportent bien les longues périodes de sécheresse. Avec ces 5 fleurs, finie la corvée d’arrosage ! 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !