Pots d'hortensia sur un balcon. © Inna Felker, Adobe Stock
Maison

Comment entretenir un hortensia en pot ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , jardin , hortensia

[EN VIDÉO] L'impact écologique du marché des fleurs  Bruno Parmentier nous explique en quoi l'achat de roses pour la Saint Valentin est une aberration pour l'environnement. 

Ce magnifique arbuste de terre de bruyère se couvre de boules fleuries de juin à octobre, suivant les variétés. Cultivé en pleine terre, il se plaît aussi en pot, lorsque la place est limitée. Quels sont les secrets pour réussir l'entretien d'un hortensia en pot ?

Une fois planté en pot, comment soigner et entretenir un hortensia pour garantir une bonne croissance et une floraison abondante ? Voici quelques précieux conseils.

4 secrets pour réussir la plantation de l'hortensia

Si votre hortensia est planté soigneusement, vous en profiterez de longues années. Quels sont les points importants à suivre pour planter un hortensia en pot ?

  • choisir une terre acide type terre de bruyère pour remplir le pot et accueillir l'arbuste ;
  • placez un lit de drainage au fond du pot (sable, graviers ou billes d'argile sur 5 cm) car l'hortensia ne supporte pas d'avoir les racines qui baignent dans une terre détrempée ou dans une eau stagnante qui reste dans la soucoupe ;
  • une fois la plantation terminée, installez un lit de paillette de pin maritime, matière qui va apporter de l'acidité, conserver l'humidité, éviter les mauvaises herbes de pousser et préserver le pied de l'arbuste du soleil ;
  • placez le pot à la mi-ombre car le plein soleil peut entraîner des brûlures sur les feuilles et les fleurs. Les hortensias sont des plantes de sous-bois donc l'ombre et la mi-ombre sont appréciées.
Apporter de l'engrais dans un pot d'hortensia. © rh2010, Adobe Stock

5 gestes à faire pour conserver un bel hortensia en pot

Contrairement à un hortensia planté en pleine terre dans le jardin, un arbuste en pot demande des soins divers pour s'épanouir et offrir une floraison exceptionnelle.

  • L'arrosage en pot est toujours plus fréquent qu'en pleine terre car l'évaporation est plus rapide. Évitez de laisser la terre complètement sécher entre 2 arrosages. Pour cela, apportez régulièrement de l'eau sur la surface du pot. Préférez de l'eau de pluie ;
  • L'apport d'engrais est nécessaire pour soutenir la floraison. Choisissez un engrais spécial plantes de bruyère à libération lente en comptant sur un seul apport au début du printemps. Autre choix pour apporter de la nourriture à l'arbuste, ajoutez un engrais liquide dans l'eau d'arrosage une fois par mois, tout le temps de la floraison. En dehors de cette période, stoppez l'amendement ;
  • La taille est nécessaire pour canaliser le développement de l'arbuste. Ne coupez pas trop rapidement les inflorescences fanées. Taillez les branches en automne ou bien à la fin de l'hiver pour lui conserver une belle silhouette même s'il est placé sur un balcon, une terrasse ou un petit espace. Profitez-en pour supprimer les branches chétives, malades, sèches ou le bois mort ;
  • Le rempotage a lieu tous les 2 ou 3 ans en lui offrant un pot plus grand et en changeant une partie du substrat ;
  • Hivernez si nécessaire les hortensias en pot. Rustiques, ils peuvent résister à des températures jusque -15 °C. Si un gros coup de froid est annoncé ou bien si les pots sont exposés au nord, dans les courants d'air, entourez les arbustes d'un voile d'hivernage.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !