L’horticulture regroupe de nombreuses spécialités comme la floriculture, le maraîchage, l’arboriculture ou encore le paysagisme. © M.Dörr & M.Frommherz, Adobe Stock.
Sciences

Horticulteur

MétierClassé sous :Métiers , jardin , aménager son jardin

Tu es un amoureux des plantes et des fleurs et tu as la main verte ? Le métier d’horticulteur est fait pour toi. Découvre vite les différentes missions de ce métier ainsi que les études nécessaires pour pouvoir y accéder.
 

L’horticulteur est un passionné de nature et de botanique. Arboriculteur, maraîcher, pépiniériste, floriculteur, le métier d’horticulteur peut se retrouver dans différentes spécialités. Parmi ses tâches principales, la production de plantes et de fleurs en pots ou en terre. Il va gérer la production des graines, la préparation des sols, le semis, l’entretien (arrosage, désherbage, traitement anti-parasites, bouturage…) et la taille des végétaux. En jardinerie ou chez un pépiniériste, l’horticulteur devra également assurer un rôle de commercial afin de conseiller ses clients et procéder aux ventes. S’il travaille en amont de la production, l’horticulteur est responsable de travaux de recherche et d’expérimentation. Il peut dans certains cas être amené à aménager un jardin pour un particulier ou en réponse à un projet d’un paysagiste.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le métier d’horticulteur nécessite diverses compétences et qualités, tant ses missions sont variées :

  • être passionné par son travail ;
  • posséder des connaissances en botanique très étendues ;
  • savoir s’adapter à son environnement de travail (nature des sols, climat...) ;
  • connaître et savoir utiliser les engrais ;
  • être en bonne condition physique ;
  • faire une veille sur les tendances et les goûts des clients ;
  • avoir le sens du commerce ;
  • avoir un bon relationnel ;
  • être minutieux et observateur ;
  • faire preuve de polyvalence ;
  • avoir un sens esthétique développé ;
  • savoir travailler en autonomie ;
  • avoir une grande patience.
Expert des plantes et de la terre, l’horticulteur sait quelle plante ou fleur il doit planter en fonction de son sol, du calendrier et du climat. © JackF, Adobe Stock.

Les conditions de travail

L’horticulteur doit être en bonne condition physique et avoir une bonne santé puisqu’il travaille majoritairement en extérieur en subissant les conditions climatiques, et peut être amené à porter des charges lourdes. En fonction de son lieu de travail, il peut par ailleurs exercer le weekend ou jours fériés.

Comment devenir horticulteur ?

Différents diplômes permettent d’accéder au métier d’horticulteur, avec ou sans le bac :

  • CAP Agricole Métiers de l’agriculture ;
  • BPA Travaux des productions horticoles, spécialité arboriculture fruitière ou horticulture ornementale et légumière ;
  • Bac pro Conduite de productions horticoles ;
  • Bac pro Technicien conseil-vente univers jardinerie ;
  • Brevet professionnel option Responsable de productions légumières, fruitières, florales et de pépinières ;
  • Brevet professionnel option Responsable d’atelier de productions horticoles ;
  • BTSA Production horticole ;
  • BTSA Aménagements paysagers ;
  • BTSA Agronomie Productions végétales ;
  • Licence professionnelle Gestion des Organisations Agricoles et Agroalimentaires Parcours Agri-manager, ou Parcours Management des entreprises d'horticulture et du paysage ;
  • Licence professionnelle Productions végétales, Parcours Gestion de la santé des plantes ou Parcours Biotechnologies végétales et création variétale...

Le salaire d’un horticulteur

En fonction de son niveau d’études et de son lieu de travail, un horticulteur débutant peut prétendre à un salaire compris entre 1550 et 2200 euros brut mensuel.

Les perspectives d’évolution d’un horticulteur

Après plusieurs années d’expérience, un horticulteur peut évoluer vers un poste de chef d’équipe ou encore de responsable de culture. Il peut également décider de se mettre à son compte pour produire ses propres végétaux.

Entreprises qui emploient des horticulteurs

  • Entreprise agro-alimentaire ;
  • serre agricole ou horticole ;   
  • pépinière ;    
  • magasin spécialisé ;     
  • collectivité territoriale.
     

Maman, les belles plantes ça me connaît ! Je dois mettre ma petite graine et tout faire pour qu’elle grandisse. En fait je m’occupe des plantes, des fleurs ou des fruits et légumes, de la graine jusqu’à leur vente. Je les mets donc en terre ou en pot, je les arrose, je veille à leur bonne croissance, je surveille que les végétaux ne soient pas malades… Je peux aussi conseiller des clients ou les renseigner s’ils hésitent entre différentes espèces, comme lorsque tu vas acheter tes plantes dans ta jardinerie préférée ! Je peux aussi travailler dans des jardins paysagers et choisir telle ou telle espèce de végétal pour créer un jardin harmonieux et beau à voir.