Le bisphénol A est notamment utilisé comme revêtement intérieur des boîtes de conserve. © William Richardson, Fotolia

Sciences

Bisphénol A

DéfinitionClassé sous :chimie , danger du bisphénol A , interdiction du bisphénol A

Le bisphénol A (BPA) est un composé chimique de synthèse de formule C15H16O2. Très largement utilisé depuis la fin des années 1950, il sert notamment à la fabrication de polycarbonates et de résines époxy entrant dans la composition de nombreux produits : vaisselle, petit électroménager de cuisine, récipients de conservation, ustensiles de cuisson, pare-chocs automobiles, masques de protection, CD, peinture, encre, revêtements de cuves et canalisations, équipements médicaux, amalgames dentaires... Le BPA se trouve également dans le revêtement intérieur des canettes et boîtes de conserve afin de préserver le goût des aliments et de les protéger contre une contamination. Il sert aussi d'additif dans la fabrication de papier thermosensible (tickets de caisse, reçus de carte bancaire...).

Le BPA appartient à la famille des bisphénols, caractérisée par la présence de deux groupes phénols (-OH). © bacsica, Fotolia

Réglementation du bisphénol A

Soupçonné d'être un perturbateur endocrinien, le bisphénol A a été interdit en France, en 2011, dans les biberons et, en 2015, dans les contenants alimentaires (bouteilles, boîtes de conserve...) et les tickets de caisse. Au niveau européen, il est classé « substance extrêmement préoccupante » par l'Agence européenne des produits chimiques (Echa) depuis juin 2017, mais n'est pas formellement interdit (une limite a été fixée quant à son utilisation dans les emballages alimentaires).

Dangers du bisphénol A

Le BPA peut migrer en petites quantités dans les aliments et les boissons stockés dans des matériaux qui en contiennent.

Selon plusieurs études, il aurait de nombreux effets néfastes sur la santé :

  • déformations génitales chez les nouveau-nés garçons ;
  • apparition précoce de la puberté chez les jeunes filles ;
  • baisse de la qualité du sperme ;
  • trouble des systèmes hépatique et reproducteur ;
  • augmentation du nombre de cancers du sein et de la prostate ;
  • obésité ;
  • diabète de type 2 ;
  • problèmes comportementaux (déficit d'attention, hyperactivité, dépression...).

En 2015, l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait cependant conclu que « le bisphénol A ne présentait pas de risque pour les consommateurs de tous groupes d'âge (y compris les enfants à naître, les nourrissons et les adolescents) aux niveaux actuels d'exposition ». Une prochaine réévaluation est en cours.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi