Magnifique floraison de l'aubriète rose. © JAG Images, Adobe Stock
Planète

Aubriète : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :botanique , jardin , fleurs

Cette plante vivace forme de magnifiques coussins de couleur violette, rose, rouge carmin ou blanc de mars à juin. Facile à vivre et résistante, elle colonise des endroits secs comme un muret de pierres sèches, un escalier ou les abords d'une terrasse.

Appellations

L'aubriète (Aubrieta) fait partie de la famille des Brassicacées (Brassicaceae).

Description botanique de l’aubriète

Il s'agit d'une petite plante vivace qui ne dépasse pas 20 cm de haut, avec un port couvre-sol. Elle produit des petites feuilles duveteuses semi-persistantes et une multitude de fleurs dans les tons de rose et de mauve avec quelques variétés blanches. Sa longue floraison printanière et abondante en fait une star dans les jardins.

La majorité des aubriètes produisent des fleurs dans les tons roses ou violets. Il existe quelques variétés originales :

  • à la floraison blanche comme 'Fiona' ou 'Kitte White' ;
  • à floraison rouge carmin avec 'Breesingham Red' ou''Cascade Red' ;
  • et à feuillages originaux avec les variétés 'Somerfield Silver', 'Dr Mules Variegated' ou 'Argenteovaroegata'.
L'aubriète colonise les endroits difficiles. © Marc, Adobe Stock

Origines de l’aubriète

L'aubriète est originaire d'Asie et du sud de l'Europe, plus précisément d'Italie.

Exigences culturales de l’aubriète

Elle se plaît aussi bien au soleil qu'à la mi-ombre. Au soleil, le nombre de fleurs est plus important. Préférez la planter au printemps ou en automne, dans une terre ordinaire, non calcaire et bien drainée pour éviter les risques de pourriture. Arrosez bien la plante après la plantation et apportez régulièrement de l'eau en prenant soin de toucher la terre avant afin d'éviter les surplus d'eau. Paillez au printemps afin que la plante conserve une terre fraîche.

Une fois l'aubriète bien installée, les apports d'eau ne seront plus nécessaires. Lorsque la floraison sera terminée, coupez les tiges avec une cisaille. Si les touffes d'aubriète prennent trop de place, il est possible de les diviser au printemps. Résistante à des températures en dessous de -15 °C, elle ne demande pas de protection spéciale pour affronter l'hiver. Simple à cultiver et sans entretien, succombez au charme de cette vivace couvre-sol à la floraison abondante.

Utilisation de l’aubriète

Sa forme de coussin est parfaite pour dessiner des bordures le long d'allées ou de sentiers. Plantée sur un mur en pierres, son port retombant crée des cascades roses ou mauves. En pot et jardinière, l'aubriète forme de belles touffes fleuries. Associez-la à des graminées ou des fougères dans un jardin sec. Profitez de sa floraison hâtive pour mixer quelques pieds d'aubriète à de multiples bulbes de printemps. Son port couvre-sol permet de fleurir la base de haies persistantes et d'occuper ainsi un vide.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : la photosynthèse, ou comment les plantes produisent de l'oxygène  Les humains et les animaux auraient bien du mal à survivre sans l’oxygène généré par les plantes. Ce gaz est le fruit d’une réaction chimique nommée photosynthèse, qui a lieu au cœur de ces végétaux. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, au cours de cet épisode de Kézako, comment se déroule cette réaction. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !