Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Vague de chaleur ou canicule: quelle différence ? L’été, on entend parler de pics de chaleur, de vagues de chaleur et de canicule. La différence ne saute pas aux yeux, mais elle entre en compte pour les alertes météo ou les plans de vigilance en matière de santé.

Cela n'aura pas échappé à ceux d'entre nous qui vivent dans le sud-ouest de la France. Les températures ont atteint ce dimanche des niveaux records. Quelque 37,5 °C ont été enregistrés du côté de Navarrenx (Pyrénées-Atlantiques) et un record a été battu du côté de Bégaar (Landes). En cause, l'ex-ouragan Danielle positionné au large du Portugal et qui, après s'être transformé en simple dépression, nous fait remonter du Maghreb un airair remarquablement chaud. La énième plume de chaleur de l'été.

Et selon MétéoMétéo France, ce n'est pas fini. Le « pire » est à venir ce lundi 12 septembre 2022. Des températures allant jusqu'à 14 °C au-dessus des normales de saisonsaison sont attendues.

Le phénomène est plutôt classique dans sa dynamique. Mais il reste exceptionnel quant à ses effets sur les températures mesurées en France. De quoi finir l'été en cochant, en quelques mois seulement, la dernière case des prévisions des climatologuesclimatologues relatives aux extrêmes de chaleurchaleur. Après celle qui les annoncent plus fréquents, plus intenses et plus précoces, celle qui les annonce plus tardifs !

À surveiller dans les jours qui viennent, la quantité d'eau précipitable énorme transportée en parallèle et qui pourrait mener à un épisode de très fortes pluies.

Pendant ce temps, le nord-est de l'Europe et l'ouest de la Russie connaissent, eux, une étonnante vague de froid. Avec une température de -0,9 °C, Minsk (Biélorussie) a enregistré, ce 7 septembre 2022, ses gelées les plus précoces sous abri. Le précédent record datait du 10 septembre 1968. À Viazma (Russie), il a fait -3,1 °C le 10 septembre. Le précédent record de température datait du 5 septembre 1997 avec -1,7 °C affiché.