Il n'atteint que 27 % de sa capacité. De nombreuses grandes villes et tribus indiennes risquent de faire face à une pénurie d'eau et d'électricité. Face à cette situation, le gouvernement a décidé de prendre des mesures drastiques à partir de 2023.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Sauver la Californie de la sécheresse grâce à l'énergie solaire Tous les ans durant l’été, la Californie est en proie à la sécheresse. Ces pénuries d’eau handicapent les cultures mais font naître des projets innovants comme WaterFX, destiné à pomper le précieux liquide dans les profondeurs grâce à l’énergie solaire. National Geographic Channel nous en dit plus sur cette entreprise dans un extrait de la série Inventer le futur. Le prochain épisode sera diffusé ce soir, vendredi 26 février 2016, à 21 h 30.

Le lac Mead est un lac artificiel qui s'étire sur 180 km entre les États du Nevada et de l'Arizona. Le niveau de l'eau du lac Mead est en baisse continue depuis 22 ans, et n'a jamais été aussi bas depuis avril 1937, date de son remplissage. Le 18 juillet dernier, le réservoir était rempli à 27 % de sa capacité. Les images satellites de la NasaNasa montrent l'évolution du lac entre le 6 juillet 2000 et le 3 juillet 2022. Le 18 juillet dernier, le niveau de l'eau mesuré sur le barrage Dam atteignait 317 mètres, au lieu de 341 mètres en juillet 2000. Si le niveau continue de descendre et passe en dessous de 300 mètres, les turbines hydroélectriques ne pourront plus fonctionner correctement. La capacité maximale du lac est de 372 mètres, un niveau atteint pour la dernière fois en 1999 et en 1983. Seulement 10 % du remplissage du lac provient des précipitations et de l'eau naturellement présente dans le sol, le reste provenant de la fontefonte des neige des montagnes rocheuses. Or, l'hiver dernier a été marqué par un gros déficit d'enneigement sur le Colorado, empirant la situation de sécheresse déjà catastrophique.

L'évolution du lac Mead entre 2000, 2021 et 2022. © Nasa
L'évolution du lac Mead entre 2000, 2021 et 2022. © Nasa

40 millions d'Américains dépendent du lac Mead

Actuellement, 74 % du territoire de l'ouest des États-Unis est en état de sécheresse, dont 35 % en état de sécheresse extrême. L'État le plus touché est le Colorado, avec 83 % de son territoire en état de sécheresse. La sécheresse qui concerne l'ouest américain est considérée comme la plus grave depuis douze siècles. Le lac Mead est le plus large réservoir d'eau des États-Unis, qui approvisionne 40 millions d'Américains en eau et en électricité à travers sept États, mais aussi le nord du Mexique. La baisse continue de son niveau d'eau fait régulièrement ressortir des vestiges du passé : squelettes humains, bateaux, ou encore trésors issus de la mafia !

De nombreuses tribus indiennes en sont totalement dépendantes, ainsi que des grandes villes comme Los Angeles, PhoenixPhoenix, Las VegasVegas et San Diego. Deux millions d'hectares de terres agricoles sont également irriguées par les eaux du lac. Les autres réservoirs d'eau de l'ouest américain sont également en déficit, le lac Powell n'atteint que 27 % de sa capacité et la rivière Colorado 35 %, alors que les prévisions climatiques s'orientent toutes vers une aggravation de la sécheresse et une hausse des températures pour les prochains décennies. Afin de préserver les ressources en eau, des coupures d'eau ponctuelles seront effectuées à partir de janvier 2023 : celles-ci concerneront d'abord l'agriculture, mais il est déjà prévu que ces coupures soient aussi appliquées aux usines et foyers de l'ouest américain à partir de 2024 si la situation continue de se dégrader.  

La courbe du niveau du lac entre 2000 et 2022. © Nasa
La courbe du niveau du lac entre 2000 et 2022. © Nasa