Par le passé, le niveau de CO2 dans l’atmosphère de notre Terre a été tellement haut que des crocodiles vivaient en Arctique. De quoi donner un aperçu de ce à quoi nos émissions de gaz à effet de serre d’aujourd’hui nous exposent. © TTstudio, Adobe Stock
Planète

« Nos petits-enfants pourraient connaître des niveaux de CO2 que la Terre n'a pas connu depuis 50 millions d’années »

ActualitéClassé sous :Terre , Réchauffement , atmosphère

Les chercheurs pensent que, tout au long de l'histoire de la Terre, le CO2 atmosphérique a exercé un contrôle étroit sur les changements climatiques. Des données portant sur les 66 derniers millions d'années confirment le couplage. Et montrent que nos émissions de gaz à effet de serre pourraient ramener le CO2 à des niveaux jamais vus depuis les climats bien plus chauds du passé lointain de notre Planète.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] COP21 : 134 ans de réchauffement climatique en 26 secondes  Illustration de l'anomalie de température sur l'ensemble de la Terre depuis 1880. La référence correspond à la température moyenne sur la période 1951-1980. © Nasa 

Par le passé, la Terre a déjà connu de multiples changements climatiques. Des changements d'origine naturelle. Mais dont le lien avec la concentration en CO2 dans son atmosphère n'est désormais plus réellement à faire. Et les nouveaux travaux présentés par des chercheurs de l’université de Saint-Andrews (Royaume-Uni) le confirment un peu plus encore.

Les chercheurs ont rassemblé 15 années de données. Des échantillons prélevés sur des carottes de boues retirées des fonds marins. Ils les ont analysés à l'aide de technologies ultrasensibles, les plus performantes du moment. De quoi retracer, de la manière la plus complète à ce jour, les évolutions des niveaux de CO2 dans l'atmosphère au cours de ces 66 derniers millions d'années. En rapprochant ces niveaux de CO2 de quelques événements datés par ailleurs.

Des chercheurs de l'Université de St Andrews (Royaume-Uni) ont retracé les niveaux de CO2 dans l'atmosphère terrestre sur les 66 derniers millions d'années. © Université de St Andrews

Comment le CO2 façonne notre monde

« Si nous permettons à la combustion de combustibles fossiles de continuer à croître, nos petits-enfants pourraient connaître des niveaux de CO2 qui n'avaient pas été observés sur Terre depuis environ 50 millions d'années, une époque où les crocodiles parcouraient l'Arctique », commente ainsi James Rae, chercheur, dans un communiqué de l’université de Saintt Andrews.

La dernière fois dans l'histoire de la Terre que les concentrations en CO2 furent aussi élevées qu'aujourd'hui dans l'atmosphère, suffisamment de glace a fondu pour faire monter le niveau de la mer de 20 mètres. Et des hêtres poussaient en Antarctique. « Le CO2 a déjà transformé le visage de notre planète, et à moins que nous ne réduisions les émissions le plus rapidement possible, il le fera à nouveau. »

Pour en savoir plus

CO2 et histoire de l'atmosphère terrestre

Les gaz à effet de serre, sujet d'une brûlante actualité, ont joué un rôle important dans le réchauffement de la planète pendant des milliards d'années. Les résultats d'une étude menée par deux géologues, Jay Kaufman, de l'Université du Maryland, et Shuhai Xiao, du Virginia Polytechnic Institute, montrent l'existence d'un très haut niveau de CO2 atmosphérique il y a 1,4 milliards d'années. Celui-ci était alors de 10 à 200 fois plus élevé qu'aujourd'hui.

Article du CIRS paru le 23/09/2003

Afin d'effectuer leurs calculs, premiers du genre, les chercheurs ont utilisé des micro-fossiles d'une plante ancienne, dénommée Dictyosphaera delicata. Les résultats confirment ceux des modèles indiquant la quantité de gaz à effet de serre nécessaire à une température de la Terre suffisamment élevée pour que les océans ne gèlent pas à cette période, ajoute-t-il.

Les chercheurs ont étudié la période protérozoïque, qui va de 2,5 milliards à 543 millions d'années. C'est durant cette période qu'auraient eut lieu de nombreux événements de long terme dans l'évolution de la Terre tels que l'apparition d'organismes vivants unicellulaires et multicellulaires ainsi que d'une quantité significative d'oxygène dans l'atmosphère.

Kaufman est connu pour ses recherches montrant que la Terre a été presque entièrement recouverte de glace plusieurs fois durant les derniers milliards d'années. Il pense, comme d'autres scientifiques, que chacune de ces périodes pendant lesquelles la Terre ressemblait à une boule de glace s'est terminée par un réchauffement résultant d'une accumulation dans l'atmosphère de gaz à effet de serre, particulièrement du dioxyde de carbone.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !