Des paléontologues ont découvert les restes fossilisés de ce qui semble avoir été un terrible prédateur il y a 280 millions d’années, bien avant l’apparition des premiers dinosaures.


au sommaire


    C'est lors de fouilles dans le désert de Namibie que des paléontologuespaléontologues sont tombés sur ces étranges fossiles, rapidement identifiés comme représentant une nouvelle espèce, jusque-là inconnue. La reconstruction des restes de quatre individus retrouvés sur le site a permis de dresser le portrait du nouveau Gaiasia jennyae : une tête, large et plate, mesurant près de 60 centimètres, accrochée à un corps long de 2,5 mètres. L'analyse révélera qu'il s'agit ainsi d'un tétrapode (vertébrés à quatre membres) ressemblant à une salamandre géante.

    Image du site Futura Sciences

    Fossile de Gaiasia jennyae retrouvé en Namibie. © C. Marsicano

    Un terrifiant prédateur vivant dans les marécages du sud du Gondwana

    Cet animal aurait vécu il y a 280 millions d'années, au Permien, bien avant l’apparition des premiers dinosaures. Sa taille considérable, les dents acérées et la forme de la mâchoire laissent penser qu'il s'agissait d'un grand prédateur, semant certainement la terreur dans les eaux marécageuses et les lacs de la région.

    Il faut rappeler en effet que le paysage de l’actuelle Namibie était alors bien différent et situé bien plus au sud que ne l'est actuellement ce pays d'Afrique. Le fossilefossile de Gaiasia jennyae a été retrouvé sur un territoire ayant appartenu auparavant à la partie sud du supercontinent Gondwana, qui se situait alors au niveau de la pointe nord de l'actuel continent AntarctiqueAntarctique.

    Image du site Futura Sciences

    Reproduction artistique de Gaiasia jennyae dans son environnement du Permien. © Gabriel Lio

    Les traits archaïques des proto-tétrapodes que l’on pensait disparus depuis longtemps

    Ce qui intrigue les chercheurs, qui présentent leur découverte dans la revue Nature, c'est le caractère très archaïque de Gaiasia jennyae. Car il s'agit en réalité d'un proto-tétrapode, qui se situe dans l'arbrearbre évolutif entre les poissonspoissons et les vrais premiers tétrapodestétrapodes qui commencent à régner sur les continents à cette époque.

    La premier dinosaure a été découvert par William Buckland, génie et... fou extravagant ! On raconte qu'il aurait mangé le cœur du roi Louis XIV ! Retracez son histoire dans Chasseurs de Science. © Futura

    Gaiasia jennyae possède en effet encore de nombreuses caractéristiques aquatiques comme les branchiesbranchies et des membres sous-développés, lui permettant de vivre à la fois dans l'eau et sur terreterre. Jusqu'à présent, on pensait que ces animaux avaient disparu près de 40 millions d'années plus tôt. Cette nouvelle découverte nous montre qu'ils auraient pu survivre encore bien longtemps dans certains environnements spécifiques.

    Cahiers de Futura

    ---

    NOUVEAU. Le Mag Futura se transforme en version 100% numérique. Découvrez Les Cahiers de Futura et explorez chaque trimestre les futurs possibles à partir de 25€/an. 

    Dans le nouveau numéro, nous plongeons au cœur des réalités cachées du recyclage. 

    JE M'ABONNE

    J'ACHÈTE CE NUMÉRO

    Futura est un média scientifique indépendant et engagé qui a besoin de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, décrypter. Pour encourager cette démarche et découvrir nos prochaines publications, l'abonnement reste le meilleur moyen de nous soutenir.

    Découvre les Cahiers de Futura n°2 : Le grand mirage du recyclage