Le sud-est de la France est actuellement confronté au premier épisode méditerranéen de la saison  : un événement qui intervient mi-août, alors que le phénomène est plutôt caractéristique de l'automne ! Est-ce inédit ?

Une dépression se met en place sur le golfe de Gascogne ce mardi après-midi et celle-ci propulse de l'airair frais sur une mer Méditerranée surchauffée à 28 °C sur les côtes françaises. Une situation météométéo typique de l'automneautomne qui arrive cette année de manière très précoce et qui engendre à chaque fois de violents orages, stationnaires, et très pluvieux. Les températures élevées de l'eau auront probablement pour conséquence d'intensifier encore plus les pluies.

Le Gard, l'Hérault, l'Aude, le Tarn et l'Aveyron vont être balayés par des cumuls de pluie impressionnants d'ici mercredi soir : 90 à 130 mm, possiblement 200 mm sur les Cévennes, avec un risque majeur d'inondations car les sols secs seront incapables d'absorber l'eau. La mer sera également agitée et il n'est pas impossible que des phénomènes tourbillonnaires de type tornadestornades ou trombes marinestrombes marines se forment sous les orages.

Un événement rare en août, mais pas inédit

Ce type d'épisode méditerranéen, comme les météorologuesmétéorologues l'appellent, peut se produire à n'importe quelle saison. Cependant, l'automne reste la période la plus propice, tandis que l'été l'est beaucoup moins. Juillet et août sont en général les deux mois les plus secs de l'année, et un épisode méditerranéen à cette époque reste très rare. Cependant, la situation n'est pas inédite : des phénomènes similaires se sont déjà produits ces dernières années, notamment en août 2006 et en août 2018, également après une période caniculaire.

Après une canicule précoce en juin, une succession remarquable de vagues de chaleurchaleur et une sécheressesécheresse historique, cet épisode méditerranéen en août s'inscrit dans un contexte d'été vraiment exceptionnel.